Journée mondiale des toilettes à Kinshasa

par -
0 697
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Serge Kiambukuta sensibilise la population sur l’assainissement des lieux d’aisance

Inscrite dans l’agenda des Nations Unies depuis 2013, la Journée Internationale des Toilettes a été célébrée hier jeudi 19 novembre dans le monde entier. Se référant aux récentes statistiques fiables selon lesquelles 2,4 milliards des personnes, soit un homme sur trois n’a pas accès aux toilettes, avec toutes les conséquences néfastes qui en découlent pour la santé, cette Journée vise concrètement à la sensibilisation de la population mondiale aux maladies diarrhéiques liées au manque ou à l’absence d’hygiène et de l’assainissement. Dans cette optique,  M. Serge Kiambukuta (frère biologique de l’artiste musicien Josky Kiambukuta en repos médical en Europe) est à la tête d’un Cabinet conseil en traitement sanitaire installé à Kinshasa. Après un long séjour en France, il revient au pays en vue de sensibiliser la population congolaise sur le comportement à adopter dans les lieux d’aisance qui doivent être gardés propres d’une manière profonde et propose le traitement à base du bio septique poudre.

Serge Kiambukuta a pris contact avec le docteur Bakima, chercheur et professeur congolais à l’Université Libre de Belgique (ULB), qui après de longues années de recherche approfondie, a mis en place une formule dénommée « Bio septique poudre ».

L’homme en se nourrissant tous les jours, est aussi appelé à éliminer les déchets de son corps qui retient ce dont il a besoin et chaque jour on passe dans ces lieux pour être à l’aise. D’où, on les appelle des ‘lieux d’aisance’. Mais ils ne le sont plus, dans la plupart des quartiers de Kinshasa ou à l’intérieur du pays. Souvent mal entretenues, les toilettes ne répondent pas aux normes, les risques de contracter des maladies infectieuses deviennent très probables, constate Serge Kiambukuta.

L’emploi de la bio septique poudre proposée

Dans les fosses septiques, on trouve la plus forte concentration des bactéries provoquant une mauvaise fermentation dans les toilettes, ce qui occasionne l’émission des gaz tels le sulfure, les particules d’hydrogène ou de l’ammoniac, etc… Le mélange est à la base de mauvaises odeurs. Selon M. Serge Kiambukuta, le bio septique est une poudre qui constitue un traitement en profondeur en lieu et place des mauvaises habitudes de traitement superficiel faites à la base de la créoline et du javel. Une fois que le bio septique est injecté via nos cuves et nos trous, il va détruire toutes les bactéries dans les fosses. Il se passe une réaction chimique de destruction de bactéries, d’où il n’y aura plus de mauvaises fermentations. Par voie de conséquences, plus d’émission des gaz sus mentionnés et les odeurs sont totalement éradiquées. Au lieu de recourir au système de vidange communément appelé à Kinshasa « kopepa… » en cas du remplissage de fosses septiques, le bio septique va liquéfier les matières fécales vers la seconde chambre des puits perdus, on gagne en terme de volume (deuxième résultat), le troisième travail en détruisant les bactéries on est moins exposé aux risques d’être infectées (infections urinaires, staphylocoques, typhoïdes, etc…

Selon M. Serge Kiambukuta, la journée internationale des toilettes permet de faire la sensibilisation sur nos comportements à adopter dans ces lieux d’aisance et comment ils doivent être entretenus. Car sous d’autres cieux, poursuit-il, on doit être à l’aise, on peut rester seul lire même un journal… Il s’agit d’interpeller les responsables pour l’assainissement qu’est le bio septique poudre qui se présente, comme un besoin sanitaire, le vrai traitement à administrer dans nos toilettes, a prétendu Serge Kiambukuta, avant de rappeler qu’un travail de   sensibilisation a déjà débuté dans les écoles, car il faut traiter les toilettes des enfants qui sont les plus exposés aux risques d’attraper les infections, a-t-il déclaré.

(Franck Ambangito)

 

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse