Journée mondiale de lutte contre le travail des enfants: L’ACVDP mobilise sur l’éventail d’activités des mineurs

par -
0 320
Une vue des filles de rue aux abords du stade tata Raphaël (ph Lizadeel)
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La communauté internationale célèbre, le  12 juin de chaque, la journée mondiale de lutte contre le travail des enfants dont le thème pour l’année 2017 est le suivant : «Dans les conflits et les catastrophes, protégeons les enfants du travail des enfants ». De la main de son président Crispin Kobolongo Kongunde, l’Action Contre les Violations des Personnes vulnérables, ACVDP a publié un communiqué de presse n°004/ACVDP/2017, en date du 10 juin courant.  Dans ce  document, en effet, l’ONGDH mobilise sur les activités des mineurs.

À l’échelle mondiale, plus de 1,5 milliard de personnes vivent dans des pays touchés par des conflits, la violence ou qui se trouvent en situation de fragilité. Environ 200 millions de personnes sont aussi touchées chaque année par des catastrophes naturelles. Un tiers d’entre elles sont des enfants. Une proportion importante des 168 millions d’enfants victimes du travail des enfants vivent dans des zones touchées par les conflits et les catastrophes. Cette année, la Journée mondiale contre le travail des enfants se concentrera sur l’impact des conflits et des catastrophes sur le travail des enfants.

Les conflits et les catastrophes ont un impact dévastateur sur la vie des gens. Ils tuent, mutilent, blessent, forcent les gens à fuir leurs maisons, détruisent leurs moyens de subsistance, les poussent dans la pauvreté et la famine et les piègent dans des situations où leurs droits humains fondamentaux sont violés. Les enfants sont souvent les premiers à souffrir dans ces situations, lorsque les écoles sont détruites et que les services de base sont perturbés. Nombre, d’entre eux sont déplacés ou réfugiés à l’étranger et sont particulièrement vulnérables à la traite et au travail des enfants. Des millions d’enfants se retrouvent donc astreints au travail des enfants lors de conflits et de catastrophes.

Alors que le monde s’efforce d’éliminer le travail des enfants d’ici 2025, unissons nos efforts à l’occasion de la Journée mondiale de cette année, pour mettre fin au travail des enfants dans les zones touchées par les conflits et les catastrophes.

C’est ainsi qu’à cette occasion où la communauté internationale célèbre cette journée, l’Action Contre les Violations des Droits des Personnes Vulnérables, ACVDP a jugé utile de faire la promotion de la convention 182 de l’Organisation internationale du Travail, OIT, ratifée par la RD Congo. L’Ong interpelle, dans le même ordre d’idée, les autorités de sa mise en application effective ainsi que d’autres instruments la Convention relative aux droits de l’enfant et la loi portant protection de l’enfant congolais, pour éradiquer les formes de travail des enfants tel que :

Bana kwata : Se réfère aux enfants qui opèrent aux abords des magasins où s’effectue la vente, en gros, des produits de base comme le lait, le riz, la farine etc. Ils assurent le partage d’un sac et bénéficient d’une quantité qu’ils revendent. Ils attrapent donc les clients pour les magasins.                      « Kwata » terme Suku (de l’actuelle province du Kwango) qui signifie attrape ; Bana Mbwengi     : renvoie aux enfants qui vendent du fufu des camions et bénéficiant ainsi d’une commission ; Bana Ephé : Désigne les enfants qui font les vendeurs ambulants de cigarettes ou autres articles dans des cartons (coupés en deux) à travers la ville ; Bana vernis : Désigne les enfants qui embellissent les ongles des femmes. (manucure et pédicure) ; Bana Nioka : Désigne les enfants de sexe féminin qui se livrent à la prostitution à travers la ville. On les retrouve généralement dans les cimetières ;

Bana Cheko : Désigne les enfants commissionnaires des matelas en mousses, on les retrouve souvent aux alentours des usines de fabrication de mousses, en train de chercher des clients ;        Bana Mayi : Ceux qui vendent des sachets d’eau. Ce terme désigne également les enfants maîtres-nageurs qui secourent les naufragés de baleinières ; Bana Dringo : Désigne les enfants qui attendent les acheteurs au grand marché afin  de les aider à transporter les marchandises ou la nourriture dans un carton jusqu’au lieu d’embarquement (parking) ;

Bana Tshekele : Désigne les enfants qui nettoient les haricots en décomposition en provenance de l’intérieur du pays. Ils sont au service des vendeuses du marché ; Bana etiro : Désigne les enfants réparateurs de sacs à main ou valises par le remplacement des fermetures à tirette ; Bana kamuke Sukali: Désigne les enfants de sexe féminin (adolescentes) qui sont exploitées sexuellement par des adultes ; Bana Nguba : Désigne les enfants vendeurs ambulants d’arachides non décortiqués, grillées ou crues. On les retrouve dans des bars, terrasses, les lieux de deuil ou de fête, les places publiques et autres endroits ; Bana Imbwa : Désigne les enfants qui se mettent en dessous de la passerelle du Beach Ngobila, dans le but de voler des marchandises ou des biens de passagers en partance ou en provenance de Brazzaville ; Ban’Evoloko : les enfants qui se trouvent dans des parkings de bus, taxis, taxis bus et autres véhicules de transport, afin d’aider les gens à se réserver une place, moyennant rétribution ;Ba Kadogo: Désigne les enfants militaires de courte taille ; Bana Kuluna : Tout enfant agresseur, voleur qu’on retrouve soit la nuit ou pendant la journée dans des avenues, rues et des places publiques rançonnant de paisibles passants ;

Bana Wewa : Désigne les enfants conducteurs de taxi moto ; Bana cirage : Désigne les enfants qui cirent les chaussures à travers la ville de Kinshasa

: Désigne les enfants casseurs des pierres, on les retrouve à Kinshasa et le long

des grandes artères

Bana mabanga : les enfants concasseurs de pierres, on les rencontre à travers les rues et les avenues  de Kinshasa et le long de grandes artères ; Bana pétrole : les enfants qui vendent du pétrole à travers les rues de la capitale pendant la nuit en battant sur leur bouteille, pour alerter les clients de leur passage.

(Payne)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse