Journée mondiale de l’aide humanitaire 2018: La nécessité de renforcer le partenariat entre le gouvernement et les partenaires

par -
0 308
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le monde a célébré le dimanche 19 août 2018, la Journée mondiale de l’aide humanitaire. Cette année marque le 15è anniversaire de l’attentat contre le Canal Hôtel, siège des Nations Unies à Bagdad en Irak, qui a fait 22 morts dont le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour l’Irak, M. Sergio Vieira de Mello, ainsi que 165 blessés parmi le personnel de la mission.

La Journée mondiale de l’aide humanitaire est l’occasion pour les citoyens du monde entier de s’unir dans un élan de solidarité en soutien aux personnes vivant dans les pays en conflit et aux travailleurs humanitaires qui leur portent secours, parfois au prix de leurs vies, indique le communiqué de presse parvenu à L’Avenir. Le Secrétaire général des Nations Unies en ce jour rend hommage « à tous ceux qui ont donné leur vie au service de la paix, du développement et des droits humains ». Ceci cadre avec le thème de l’année, qui est celui retenu depuis l’année passée, qui est ‘’ …Pas une cible’’. Ce thème a été retenu dans le souci de renforcer le plaidoyer mondial pour la protection des personnes civiles, dont les humanitaires, souvent pris pour cibles sur les terrains de conflits.

En termes d’actions menées, la communauté humanitaire de la RDC, avec en première ligne les organisations non gouvernementales nationales, a déployé des efforts considérables pour accompagner l’action du Gouvernement et apporter l’appui nécessaire aux personnes affectées par ces crises. Le 17 février 2018, la famille humanitaire et la nation congolaise ont perdu deux collègues et compatriotes, tués dans l’exercice de leurs fonctions dans le territoire de Rutshuru, province du Nord-Kivu.

Le ministre de la Solidarité et Actions humanitaires et la Coordonnatrice humanitaire en RDC saisissent l’opportunité de cette journée pour renforcer le partenariat entre les autorités congolaises et les partenaires humanitaires avec l’objectif commun d’appuyer les populations les plus vulnérables pour les aider à reconstruire leur vie dans un environnement de paix et de développement.

En marge de la célébration de cette journée, les acteurs humanitaires vont développer des activités de vulgarisation de l’action humanitaire auprès de différentes couches de la population. Ceci vise à améliorer la perception des activités humanitaires en vue d’obtenir une coopération et collaboration à tous les niveaux pour une action humanitaire réussie et efficace.

Quid du plan humanitaire

Il sied de souligner que tout ce que les partenaires apportent comme assistance, est défini dans un programme, dans un plan, ce que nous appelons le plan de réponse humanitaire qui est élaboré au début de chaque année. C’est sur base de ce plan que la plupart des activités et la plupart des actions humanitaires sont menées à travers le pays. Mais il arrive aussi des fois que devant certaines circonstances, certaines situations qui arrivent subitement, qui n’avaient pas été prévues, les humanitaires élaborent des plans d’urgence, pour définir des actions qui peuvent être menées.

Mais dans tout cela, il y a des activités qui sont définies, des projections qui sont faites en termes d’assistance à apporter, mais tout cela ne peut être concrétisé que si on réunit les moyens nécessaires. Si les plans qui sont définis ne sont pas exécutés à la lettre, c’est quand on n’a pas encore réuni les financements tels que requis. Donc s’il y a du retard, s’il y a des petits soucis, s’il y a une assistance insuffisante jusqu’à présent, c’est parce qu’on n’a pas encore réuni les fonds conséquents pour pouvoir apporter de l’assistance mais on y travaille jour et nuit pour pouvoir réunir le minimum et apporter l’assistance autant qu’on le pourra.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse