Journée internationale des personnes vivant avec handicap « Apafrique » et « Handicap zéro » plaident pour le droit de vote des PVH

par -
0 1141
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

L’humanité a célébré hier lundi 3 décembre 2018, la journée internationale des Personnes vivant avec Handicap, sous le thème « autonomiser les personnes handicapées et assurer la participation et l’égalité ». En République Démocratique du Congo, plusieurs activités ont été organisées quant à ce. Et puisque le pays est dans une période électorale, à Kinshasa, deux Ong se sont réunies pour plaider pour la cause des personnes vivant avec handicap en RD Congo, quant à leur participation à ce processus dont la date butoir est le 23 décembre 2018. Il s’agit de l’Association des Paralysés d’Afrique (APAFRIQUE) dirigée par Baudouin Mampwanga Bukey, et de l’Ong « Handicap Zéro » que dirige la journaliste Sergine Rehema, tous de nationalité congolaise.

Pour lier l’utile à l’agréable, les deux responsables des Ong précitées, à la tête d’une forte délégation ont été au siège de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) où ils ont échangé avec son rapporteur, Jean-Pierre Kalamba. Après la CENI, la délégation s’est dirigée à la Commission d’intégrité et médiation électorale (CIME) échangeant ainsi avec son président, le révérend Pascal Elebe Kapalay.

D’abord à la Centrale Electorale, le président de l’APAFRIQUE, Baudouin Mampwanga Bukey a plaidé pour l’accessibilité des PVH le jour du vote, mais aussi quant à l’utilisation de la machine à voter.

« Il y a des faiblesses, comme aussi il y a des forces. Nous avons décidé d’accompagner la CENI pour trouver des solutions nécessaires parce que c’est une question de citoyenneté. Les personnes vivant avec handicap ont des droits et devoirs qui doivent être respectés. Leur droit c’est aussi celui de voter ».

Poursuivant, le président d’Apafrique n’a pas oublié de signifier à la presse que bon nombre des PVH en RD Congo sont analphabètes. A cet effet, ils ont été rassurés par le rapporteur de la CENI de la disposition de l’article 58 de la loi électorale qui évoque l’accompagnement de toute personne éprouvant quelques difficultés pour voter. Ainsi, il tranche : « les personnes vivant avec handicap iront au vote le 23 décembre 2018 avec la machine à voter, car toutes les dispositions sont prises ».

Après échange avec Jean-Pierre Kalamba, les personnes vivant avec handicap ont expérimenté la machine à voter, et promettent de faire les lobbies auprès de leurs paires.

Avec la CIME

A la Commission d’intégrité et médiation électorale (CIME), les personnes vivant avec handicap ont eu des échanges fructueux avec le révérend Pascal Elebe Kapalay, avec à ses côtés, le coordonnateur de la CIME, notamment sur le fait que ce dernier ait pris l’engagement de mener un plaidoyer auprès de certaines autorités compétentes, dont le président de la CENI, sur les préoccupations majeures de ces personnes vulnérables. Ce, dans l’objectif d’avoir des élections sans conflits en République Démocratique du Congo ; aussi parce que les personnes vivant avec handicap représentent près de 20% de l’électorat.

Au sortir de cette audience, la présidente de l’Ong Handicap Zéro, la journaliste Sergine Rehema a exprimé son satisfecit : « nous sommes venus ici à la CIME, exposer les mêmes problèmes que nous avons exposé à la CENI, entre autre l’accessibilité des personnes vivant avec handicap dans les bureaux de vote, l’appropriation par ces personnes-là du processus électoral en cours en RDC. Nous espérons qu’il va tenir ses engagements, car il nous a promis son accompagnement dans l’accomplissement de nos revendications ».

Pour sa part, le révérend Pascal Elebe Kapalay s’est réjoui de cet échange avec les personnes vivant avec handicap, qui font partie des fidèles de leurs églises.

« Nous pensons que c’est une grande bénédiction de recevoir des personnes à mobilité réduite, et dont la plupart sont physiquement faibles. Nous allons faire un grand plaidoyer, nous le prenons en charge car c’est une frange qui représente 18% de l’électorat », a-t-il indiqué.

Par ailleurs, il sied de noter que ces deux Ong dont APAFRIQUE et Handicap Zéro qui travaillent désormais en partenariat organisent ce 10 décembre 2018 au Pull Man Grand Hôtel Kinshasa, un grand forum où ils invitent les candidats présidents de la République, pour parler de leur projet de société quant à la protection des droits et devoirs des personnes vivant avec handicap en RD Congo. Outre les candidats présidents de la République, les honorables députés et sénateurs et candidats à ces législatives nationales et provinciales sont invités à cette activité, qui offrira l’occasion aux PVH d’expérimenter aussi la machine à voter pour de bonnes élections en RD Congo avec tous.

Bernetel Makambo  

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse