Journée internationale de l’eau: La Grande-Bretagne s’engage à assurer l’eau potable et l’assainissement pour les Congolais

par -
0 712
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Comme le 22 mars de chaque année, l’humanité a célébré hier dimanche, la Journée internationale de l’eau autour du thème : « Eau et développement durable ». Instituée par l’Assemblée générale des Nations Unies depuis 1993, cette journée invite les Etats, les ONG, les entreprises à se mobiliser et à concrétiser des actions pour sensibiliser le plus grand nombre à la préservation des ressources en eau, comme un bien fondamental au cœur de tous les enjeux.

A Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo, la célébration de cette journée a été également l’occasion du lancement de la Phase 2 du programme « Village et Ecole Assainis », lequel vise à accroître la couverture en matière d’approvisionnement en eau potable, hygiène et assainissement dans les provinces de la Rdc. Ce programme est mis en œuvre depuis 2007 par les Ministères de la Santé publique et de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel, avec le concours l’Unicef, et en collaboration avec les gouvernements aux niveaux national et provincial.

La Coopération britannique (UKaid) y contribue depuis 2008. Au cours de cette cérémonie du lancement de la Phase 2 du programme « Village et Ecole Assainis » organisée à l’Hôtel Béatrice, le chef de mission de la Coopération internationale britannique (DFID) en Rdc, Dr Chris Pycroft, a fait part à l’assistance, de la manière dont l’on peut assurer un accès durable aux services d’eau et assainissement en faveur des populations congolaises. Aussi, a-t-il expliqué pourquoi le Royaume-Uni demeure engagé en matière d’eau potable, d’assainissement et de meilleure hygiène.

Seulement 46 % des Congolais ont accès à l’eau potable

Alors que nous nous approchons des dates buttoirs des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), la Rdc, malgré des améliorations récentes, reste à la traine quant à l’atteinte des objectifs concernant l’eau et l’assainissement, affirme Dr Chris Pycroft. Il souligne que la Rdc accuse certains des indicateurs les plus bas en matière d’accès à l’eau et à l’assainissement en Afrique subsaharienne. Sur le plan national, renchérit-il, seulement 46 % de la population a accès à l’eau potable, et seulement 31% de la population a accès à l’assainissement de base.

Pour le chef de mission de DFID, l’incapacité des populations vulnérables à accéder à l’eau potable et à l’assainissement de base a une incidence sur les indicateurs de santé en Rdc. « L’assainissement est l’OMD le plus mal atteint en Afrique subsaharienne. Le manque d’accès à l’eau potable et à l’assainissement de base sape également les efforts déployés pour atteindre les autres OMD », a-t-il dit.

Il a également fait savoir que la diarrhée tue plus d’enfants que le VIH SIDA, le paludisme et la rougeole combinés. Les dernières épidémies de choléra ont été causées par le manque d’accès à l’eau potable. Environ 50 % de cas de malnutrition sont également attribuables à l’hygiène, à l’assainissement et à l’eau de mauvaise qualité.

 

L’eau et l’assainissement, une priorité pour le Royaume-Uni

 

Selon le communiqué nous parvenu, la mise en œuvre des installations durables d’eau et d’assainissement de qualité pour les Congolais constitue donc une priorité pour le Royaume-Uni. Depuis 2011, le gouvernement du Royaume-Uni a fourni à plus de 1,3 millions de Congolais un accès durable à l’eau potable et a offert à plus de 1,1 millions de personnes un accès durable à des installations sanitaires améliorées en Rdc.

« L’accès inclusif et durable à l’eau et à l’assainissement en RDC constitue une priorité pour le Royaume-Uni et nous sommes engagés à mettre en œuvre des services équitables, inclusifs et de qualité dans les secteurs de santé, d’eau et d’assainissement », a signifié Dr Chris Pycroft. Il a aussi indiqué que d’ici 2019, DFID vise à fournir un accès durable et équitable aux services d’eau et assainissement à 3.755.000 de femmes et d’hommes congolais et à réduire le taux de morbidité diarrhéique chez les enfants de moins de cinq ans.

« Alors que nous célébrons l’eau pour un développement durable et inclusif lors de cette Journée mondiale de l’eau 2015, assurer un accès durable à l’eau potable et à l’assainissement en faveur du peuple de la RDC demeure une priorité pour DFID et l’UNICEF. Au cours d’une visite la semaine dernière à un programme financé par DFID à Goma, j’ai palpé du doigt l’importance d’assurer un accès équitable et sécurisé à l’eau potable pour tous », a déclaré le chef de mission de DFID.

Dr Chris Pycroft a déploré le fait qu’en Rdc, la principale responsabilité de puiser de l’eau pour le foyer incombe aux jeunes filles et aux femmes, ce qui les expose aux risques de violences sexuelles basées sur le genre, tout en ajoutant une autre barrière potentielle aux chances des jeunes filles de fréquenter l’école.

(Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse