Journée internationale de la Francophonie: ACOFEPE proclame les gagnantes de la 1re édition du concours d’orthographe

par -
0 493

En marge de la célébration du 49ème anniversaire de la journée internationale de la francophonie, l’association congolaise des femmes journalistes de la presse-écrite, ACOFEPE a proclamé les gagnantes de la 1re édition du concours d’orthographe française « une écriture sans faute ». Banzadio Salem, élève de la 5ème littéraire du lycée les Messagères, a remporté la première place,  suivie de Masele Dialungana, 6ème commerciale du lycée Toyokana. Mokondji Bénédicte de la 3ème  scientifique  du lycée Toyokana, occupe la troisième place. Signalons que ces élèves ont réalisé moins de six (6) fautes, sur les trente-quatre (34) lauréates ayant participé à la phase finale de ce concours. Pour leur encouragement, ces élèves ont reçu des cadeaux de différents partenaires à ce projet de concours, une initiative de l’ACOFEPE.  Plusieurs diplomates ont rehaussé de leur présence cette manifestation au Centre culturel du collège Boboto à la Gombe. Parmi eux, l’ambassadeur du Canada en RDC ; la représentante de l’Ambassade de France en RDC ; le représentant de  l’Ambassade de Suisse ; le représentant de la Monusco ; le délégué général de la Francophonie en RDC ; la déléguée de Wallonie Bruxelles à Kinshasa.

L’ACOFEPE qui a la mission de renflouer le nombre de femmes dans la presse écrite congolaise, se donne un devoir de sensibiliser la base scolaire à une bonne écriture. Celle-ci étant un soubassement capital de la meilleure prestation professionnelle.

Entre le 4 mars date du début, jusqu’au 18 mars courant, ce concours a connu deux phases : préliminaire et finale. En moyenne, cent-cinquante (150) élèves  reparties en onze  écoles, ont pris part à la phase préliminaire. Ces écoles sont : complexe scolaire Lembo ; lycée Movenda ; lycée les Messagères ; lycée III Kasa-Vubu ; lycée Matonge ; Institut Kanda ; complexe scolaire Galilée ; lycée II Kasa-Vubu ; lycée Toyokana ; lycée technique Matonge ; complexe scolaire Mgr Moke.

Avant la remise de cadeaux aux heureuses gagnantes, quelques personnalités présentes ont pris la parole.

Dans l’ordre des prix d’encouragement, en effet, deux catégories ont été retenues : la catégorie d’excellence dont les trois premières gagnantes du concours et la catégorie de mérite dont les sept premières du concours ayant réalisé moins de neuf fautes.

Dans son allocution, Mme la présidente de l’ACOFEPE, Grace Ngyke Kangundu a montré que ce projet de concours d’orthographe a pour objectif de réconcilier les élèves avec l’usage de la langue française, les stimuler à la culture de la lecture pour une amélioration de leur écriture, et promouvoir le bon usage de la langue française chez les lycéennes par ce jeu de la dictée.  

La présidente a profité de cette occasion pour lancer un appel aux filles n’ayant pas participé à ce concours, à se préparer pour de prochaines éditions.

L’Ambassadeur du Canada en RDC a souhaité une heureuse journée internationale de la Francophonie 2019 à tous les francophones et à tous les Congolais. Il a fait savoir que c’est avec beaucoup de plaisir qu’il participe à l’activité, pour souligner cette journée importante. Il a également salué l’initiative de l’ACOFEPE qui, à travers cette activité, participe à la promotion autant de la langue française que de la diversité culturelle.

 En français ….s’il vous plait, ce slogan autour duquel 300 millions de personnes dans le monde célèbrent l’importance de la langue française, traduit parfaitement l’objectif de ce concours, a lancé l’ambassadeur du Canada.

Pour rappel, trente-quatre lycéennes de différents établissements scolaires de la ville de Kinshasa district de la Funa ont été soumises, lundi dernier, à l’épreuve finale dans l’enceinte de la paroisse St Joseph de Matonge à Kalamu.

Mamie Ngondo

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse