Journée internationale de la femme rurale: Chantal Safou conscientise les femmes d’IBI Village

par -
0 303
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

L’humanité a célébré, le 15 octobre 2017, la journée internationale de la femme rurale. “Renforcer l’autonomisation des femmes rurales, assurer la sécurité alimentaire et éradiquer la pauvreté“, est le thème retenu pour cette édition 2017. En République Démocratique du Congo, une grande activité a été organisée par le ministère du Genre, Enfant et Famille, ensemble avec celui du Développement rural. Ce, en collaboration avec les partenaires techniques et financiers dont le FAO et l’Onu Femme. Toutes ces délégations se sont rendues à IBI/Village dans la commune de Maluku à 120 km du Centre-ville de Kinshasa. Là-bas, les deux membres du Gouvernement, les partenaires et toutes leurs délégations ont communié avec les femmes de ce coin de la Capitale de la RD Congo qui ne vivent que de l’agriculture. La ministre provinciale de l’Environnement, Education, Genre et Famille de la ville de Kinshasa, Mme Thérèse Olenga n’a pas manqué à ce rendez-vous. Au nom du gouverneur de la vile province Kinshasa, André Kimbuta Yango, elle a prononcé le mot de bienvenue, tout en déclarant devant l’assistance que les grandes nations qui se sont développées ont bâti leur référence dans l’agriculture.

Pour le représentant a.i du FAO en République Démocratique du Congo, M. Alexis Bonte, les femmes rurales constituent une partie essentielle de l’humanité, et les Nations Unies sont conscientes que “Mwasi azali somi ya libota” (pour dire, la femme est le sommet de la famille). Malheureusement, plusieurs souffrent de la discrimination.

Après le FAO, le Ministre du Développement Rural, Justin Bitakwira a, dans son mot, affirmé que cette journée se déroule au moment où la RDC s’est résolument engagée sur son développement. Pour ce faire, le ministre a donc rassuré aux femmes rurales d’IBI Village et de toute la RDC, l’accompagnement du gouvernement central qui veut faire passer le pays de la ruralité de la pauvreté à celle qui est moderne, et mieux pensées, soit connectée à l’économie du pays.

Avant de clore, Justin Bitakwira a remercié les différents partenaires dont l’Onu Femme et le FAO pour leur implication dans l’organisation de cette journée. Enfin, il annoncé que son ministère va lancer dans les tout prochains jours, l’initiative “Bomoko”, afin de lutter contre les injustices faites aux femmes vivant en milieu rurale.

 

Chantal Safou mobilise

A son tour, la ministre du Genre, Enfant et Famille, Chantal Safou Lopusa a fait savoir que la célébration de cette journée internationale de la femme rurale est une preuve de reconnaissance du travail de cette femme qui contribue à la survie des populations des villes de par son labeur des champs.

Ainsi, indique-t-elle, le contenu du thème choisit pour cette édition 2017, est une interpellation, et pousse à prendre davantage conscience et d’assurer des responsabilités pour s’occuper de ces femmes du monde rural.

Il est temps de valoriser la femme rurale en l’aidant à alléger les travaux des champs par la mécanisation, la commercialisation de ses produits et de leur transformation pour la compétititvité“, a déclaré la ministre Chantal Safou Lopusa.

Quant au choix d’IBI/Village, la patronne du Genre a souligné qu’il est indicatif et significatif pour montrer cet échantillon du travail respectable réalisé grâce à l’appui technique et financier du FAO et de l’Onu/Femme.

Nous souhaitons avoir un appui structuré par un fonds d’investissement pour la femme rurale. Ce fonds, à mon sens, sera utilisé au-delà du seul aspect de relèvement communautaire pour passer  la vitesse de croissance économique par l’autonomisation de la femme“, a ajouté Chantal Safou Lopusa.

Tout en rendant hommage au Chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange qui met en avant la place et le rôle de la femme dans le développement de la RDC, lesquels se concrétisent positivement par la promulgation de la loi sur la parité et du Code de la famille modifié et complété, la ministre a donc fait savoir que la vision et l’engagement du gouvernement en faveur de la femme rurale se focalisent sur les actions concrètes de terrain, d’appui financier, mais également d’appui en logistique, en formation, en technique et en gouvernance participative pour aider cette femme rurale. Ce, à travers tous les territoires du pays, les secteurs, groupements ruraux et chefferies, afin que les femmes rurales aient accès aux ressources économiques, dont la terre et les crédits agricoles.

Avant de boucler son mot, la ministre Chantal Safou Lopusa a lancé à cette occasion, la quinzaine de la femme rurale qui commencera ce jeudi 19 au samedi 21 octobre à Maïsha Park de Kinshasa. A cet effet, une exposition-vente des produits du travail de la femme rurale et d’autres activités de sensibilisation sur l’autonomisation des femmes dans les communes urbano-rurales de Kinshasa sont prévues au cours de cette quinzaine de la femme rurale. Ainsi, Chantal Safou Lopusa invite les partenaires au développement et les membres des cabinets à visiter cette activité, en achetant les produits qui y seront exposés.

(Bernetel Makambo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse