Journéé internationale de la femme africaine « Transmission…je transmet ce que j’ai reçu »

par -
0 244
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

L’humanité célèbre ce 31 juillet, la journée internationale de la femme africaine. Pour cette édition 2017, le thème choisi est : « transmission…je transmet ce que j’ai reçu ».

En République Démocratique du Congo, la ministre du Genre, Enfant et Famille, Chantal Safou Lopusa a fait savoir, dans son adresse à la Nation congolaise,  que faire respecter les droits des femmes dans la société, faire disparaitre toute discrimination à leur égard, accroître leur autonomie, arracher les garanties d’égalité dans les domaines politique, économique, social et culturel, sont autant des résultats qui doivent produire les combats des femmes et l’héritage qu’elles doivent pouvoir transmettre aux générations suivantes. Et pour la patronne du Genre, ces résultats et cet héritage sont attendus en RD Congo, car le combat pour l’égalité n’est plus marginal, mais plutôt une affaire de tous.

« La consolidation et la transmission de cet héritage constituent une préoccupation constante de son Excellence Joseph Kabila Kabange, Président de la République, à qui nous rendons un hommage bien mérité et à qui nous faisons part de nos sentiments de gratitude pour l’attention qu’il ne cesse d’accorder à toutes les questions liées aux droits des femmes dans notre pays », affirme-t-elle.

Par ailleurs, Chantal Safou remercie le Premier ministre Bruno Tshibala Nzenzhe pour son implication personnelle dans l’organisation de la 3ème édition du Forum National des Ministres provinciaux et chefs de divisions du Genre, qui s’est tenu à Kinshasa du 12 au 14 juillet 2017.

Saluer la bravoure de la lutte des femmes

« La majorité de la population composée de femmes, a été longtemps écartée de la vie politique, économique et sociale. Nous pouvons dès lors considérer sa lutte pour conquérir et conserver ses droits comme juste et noble », souligne la ministre Safou dans son message à la Nation.

Ainsi, pense-t-elle, il est indispensable de reconnaitre que du point de vue historique, que la RDC a toujours fait preuve de volonté politique en matière d’intégration des questions du genre et de la promotion des droits de la femme. Et pour elle, toutes ces constitutions ont en effet consacré le principe de l’égalité de droits entre les citoyens sans distinctions de sexe, ni de religion, ni le seul statut social.

« Ayant fait l’amer constat que les femmes disposaient de moins de leviers de pouvoir que les hommes, le législateur a jugé nécessaire, pour rattraper ce retard, d’utiliser la force coercitive à travers la loi sur la parité, une nécessité pragmatique et juridique incontestable », poursuit la ministre du Genre.

Quant à la reconnaissance juridique de l’égalité entre les sexes, Chantal Safou Lopusa rend hommage à toutes celles et à tous ceux qui font de cette question une priorité.

« Je voudrais particulièrement rendre un hommage posthume à la pionnière de la parité homme-felle en RDC que fut Mme Sophie Kanza, aux femmes congolaises de tous les bords, éparpillées dans l’espace et le temps qui, grâce à leur courage, à leur action et à leur détermination, nous ont permis de pouvoir prétendre jouir aujourd’hui de tous les droits que nous transmettrons avec joie et fierté aux générations futures », renchéri la ministre.

Ainsi, elle invite les congolaises à méditer cette réflexion de Flora Tristan, célèbre militante féministe française, qui soutenait l’idée selon laquelle : « reconnaître en principe l’égalité de l’homme et de la femme est l’unique moyen de constituer un jour l’unité humaine ».

Avant de clore son discours, Mme Chantal Safou Lopusa a annoncé que la journée internationale de la femme africaine sera célébrée en RDC à travers la quinzaine de la femme africaine au cours de laquelle plusieurs activités seront organisées. Et pour terminer, elle a adressé une pensée aux parents, socles de la famille et garants de la cohésion sociale qui seront à l’honneur ce 1er août, journée qui leur est consacrée par la communauté nationale.

(Bernetel Makambo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse