Journée de l’Europe à Kinshasa, Bart Ouvry : « le Peuple congolais peut compter sur le soutien de l’UE »

par -
0 437
(De g. à d.) l’auteur et l’ambassadeur/Ph. RTGA
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Plusieurs personnalités dont essentiellement  les députés et sénateurs, les ministres, les ambassadeurs et chefs de missions diplomatiques, et des invités sélects ont pris part à ce rendez-vous, pour célébrer le 60e anniversaire des traités de Rome.

Un accueil chaleureux

L’ambassadeur chef de délégation de l’Union européenne en République démocratique du Congo, Bath Ouvry a organisé, le mardi 9 mai 2017, une grande réception en sa résidence, en marge de la Journée de l’Europe.

« Debout Congolais », l’hymne nationale de la République démocratique du Congo, écrit par le Révérend Père Simon-Pierre Boka et adopté l’année de l’indépendance du pays de 1960 à 1917, puis de 1997 à ce jour, a été exécuté.

Puis, ce fut l’hymne européen. La mélodie symbolisant l’UE est celle de la 9ème  symphonie composée en 1823 par Ludwig van Beethoven, qui a mis en musique l’«Ode à la joie», poème écrit en 1785 par Friedrich von Schiller. Cet hymne symbolise non seulement l’UE, mais aussi l’Europe au sens large.

L’occasion était propice pour le diplomate de faire le point sur la coopération Ue-Rd Congo, l’accompagnement de l’UE au processus  électoral, ainsi que la situation sécuritaire préoccupante en Rdc. C’est d’ailleurs évoquant ce point que Bart Ouvry a sollicité, d’entrée de jeu, une minute de silence pour saluer la mémoire de toutes les victimes des violences dans les Kasaï.

Il a par la suite exprimé son satisfecit de voir plusieurs partenaires répondre à son invitation : « Permettez-moi de saluer ce soir la présence de nos partenaires du gouvernement et des autres institutions de la République,  les représentants du système des Nations Unies, ceux de la société civile ainsi que nos amis de la presse. Je salue aussi particulièrement les ambassadeurs des États membres de l’Union européenne ; je ne suis jamais seul à représenter l’Europe au Congo! », a-t-il dit, sourire aux lèvres.

C’est le lieu de noter que c’est pour la première fois que le couple Bart et Carine  ont organisé ce genre de rencontre en la Résidence de l’Union européenne. Ils sont arrivés en Rd Congo il y a moins d’un an.

Traités de Rome, 60 ans déjà

« Ce soir, nous célébrons le 60e anniversaire des traités de Rome, ce qui correspond au début formel de l’Union européenne », a précisé le diplomate. En effet, au cours des six dernières décennies, l’Union européenne est parvenue à garantir la paix et la prospérité en Europe et à assurer la démocratie, l’état de droit et le respect des droits de l’Homme. Mais elle a aussi, dès le début, et particulièrement en Afrique, menée une action extérieure en faveur d’un monde plus juste, plus démocratique et plus stable.

Le projet européen a été conçu après la deuxième guerre mondiale : le conflit le plus sanglant dans l’histoire du continent européen. Dès l’origine donc l’Union européenne était et restera un projet apportant la paix et la prospérité en Europe et partout au monde.

Tradition respectée encore en 2017. Le père fondateur de l’Europe, Jean Monnet,  ancien compagnon d’armes du Général de Gaulle, conçut la construction Européenne comme l’arme définitive contre les tentations guerrières qui scandent l’histoire du Vieux Continent. Les principes généreux et les nobles idéaux qui ont guidé les pères de l’Union Européenne ont abouti à une coopération économique entre des pays autrefois belligérants. Une idée de génie!

Coopération UE-Rd Congo

L’ambassadeur Ouvry a rappelé qu’en cette année 2017, la République démocratique du Congo attend un enjeu politique majeur. Ce sont les élections présidentielles, législatives et provinciales prévues en fin d’année. En effet, fin 2016, les Congolais ont accueilli avec soulagement l’Accord de la Saint- Sylvestre. Cet Accord offre un cadre consensuel pour aller de l’avant vers des élections crédibles et apaisées. Toute la communauté internationale, que ce soient les membres de l’Union africaine ou l’Union européenne, ont marqué sans aucune ambiguïté leur appui à cet Accord qui offre une feuille de route pour aller vers des élections crédibles.

C’est dans cet ordre d’idées qu’il a déclaré que « le Peuple congolais et ses dirigeants peuvent compter sur le soutien de l’Union européenne à la mise en œuvre de l’Accord et particulièrement pour l’organisation des élections ». et d’ajouter : « nous le ferons en bonne entente avec toute la communauté internationale et particulièrement avec l’Union Africaine ».

L’ambassadeur de l’UE a informé à cet égard, qu’une visite, le 15 mai prochain à Bruxelles, du président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faqi est prévue. Il y rencontrera la Haute représentante, Federica Mogherini tout comme les ministres des Affaires étrangères des États membres de l’Union européenne. La situation en République démocratique du Congo sera certainement à l’agenda de cette rencontre.

Un parcours élogieux 

L’Union européenne s’est tout au long de son histoire engagée dans une coopération avec la République démocratique du Congo. « Notre coopération est un engagement commun avec nos partenaires congolais. Les succès de l’Union européenne en République démocratique du Congo sont aussi les succès de la République démocratique du Congo », a martelé Bart Ouvry, mentionnant quelques-uns de ces succès communs.

Pour premier exemple, il a évoqué son voyage dans l’Est la semaine dernière.  « J’ai pu me rendre compte de l’héroïsme des éco gardes congolais dans les Parcs Nationaux des Virunga et de la Garamba contre des incursions armées et le braconnage. Depuis déjà 1993, l’UE travaille avec l’Institut congolais de conservation de la nature afin de rétablir la sécurité dans les Parcs mais aussi pour développer l’économie et créer des emplois pour les populations autour des parcs », a-t-il noté. Ensuite, « la construction de barrages hydroélectriques, le développement de l’électricité rurale devra permettre la création de 100.000 emplois dans la province du Nord-Kivu », a renchéri l’ambassadeur avant de reconnaitre que « notre partenariat en faveur de la biodiversité et le développement rural autour des parcs nationaux au Congo a connu des hauts et des bas mais nous persistons et nous voyons aujourd’hui des résultats probants. Les parcs nationaux du Congo ne sont pas seulement des sanctuaires de vie sauvage à protéger mais ce sont aussi des pôles de développement durable pour tous les congolais ».

Un deuxième succès a été évoqué. « Ceux parmi vous qui ont le privilège comme moi de pouvoir observer depuis leur bureau le fleuve Congo, auront vu des opérations de balisage lumineux sur le fleuve Congo. Cette opération a été lancée officiellement samedi dernier. Cela fait partie de notre projet de relance de la navigation fluviale entre Kisangani et Kinshasa ».

C’est un secret de Polichinelle. Grâce aux balises lumineuses et des cartes électroniques de navigation, le fleuve Congo permettra le passage rapide et sûr de marchandises des producteurs jusqu’aux marchés dans les grandes villes.

D’où un la puce à l’oreille des acteurs économiques sur cette nouvelle opportunité. Un nombre croissant d’opérateurs économiques devraient profiter de cette voie de transport plus fiable. « J’espère donc un grand développement du secteur de transport fluvial au Congo avec des effets bénéfiques pour le développement économique et social de toute la nation », a-t-il insisté.

Les réalités de cette coopération

Si l’ambassadeur a tenu à mentionner ces “success stories”, il l’a justifié : « c’est pour faire connaitre les réalités dans notre coopération: elle sera faite de hauts et de bas et nous n’obtiendrons pas toujours 100% des résultats escomptés. Mais notre relation et notre engagement commun sont basés sur des relations historiques. Les relations entre la RDC et l’Union européenne sont basées sur des engagements à long terme. Ce sont des engagements communs en droit international et à titre bilatéral dans les Accords de Cotonou. L’Union européenne continuera à travailler avec vous tous pour une nation congolaise forte, prospère et apaisée. Mon engagement est de travailler tous les jours pour en faire une réalité ».

Avant de conclure son propos, Bart Ouvry a invités les uns et les autres à fêter la journée de l’Europe. Une exposition de photos qui est le premier produit du projet EUNIC, attirait tous les regards. EUNIC a comme but de soutenir la production audiovisuelle, littéraire et musicale au Congo. « Je suis très fier que notre délégation soit un précurseur dans la promotion de la culture à Kinshasa et dans toutes les autres provinces du pays. C’est l’occasion de communiquer nos valeurs en commun et de partager réciproquement nos productions culturelles. La créativité congolaise est bien connue au-delà des frontières et certainement en Europe. Cerise sur gâteau, l’orchestre Bakolo Miziki avait agrémenté la soirée, avec de la musique des années 60.

 

(Emmanuel Badibanga)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse