Journée de l’Enfant africain au Ciaj à N’Djili

par -
0 600
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Les élèves édifiés sur le droit des enfants

A l’occasion de la Journée de l’Enfant africain célébrée le 16 juin de chaque année, les élèves ont été renseignés sur le droit des enfants mardi dernier en la salle Katanga Mupey au Ciaj dans la commune de N’Djili. Ils ont suivi avec attention plusieurs saynètes et spectacles de théâtre axés sur cette thématique. Cette année, cette Journée est axée sous le thème continental : « 25 ans après l’adoption de la Charte africaines des Droits et du bien-être de l’enfant : accélérer les efforts collectifs pour mettre fin au mariage précoce des enfants ». Une opportunité pour la République démocratique du Congo (RDC) de renforcer la lutte contre le mariage précoce des enfants.

Les acteurs sociaux se sont penchés en 2015 sur la lutte contre le mariage précoce. Liant l’utile à l’agréable, les enfants sont répartis avec une mine d’information sur la lutte contre le mariage précoce, la lutte contre l’impunité et sur la promotion de la scolarisation de la jeune fille. En ce jour, la problématique de droit des enfants constitue une question de l’heure préoccupante. « Pour nous, la Compagnie de théâtre des Intrigants, nous n’avons pas voulu passer cette journée inaperçu, nous avons fait appel aux enfants pour fêter avec eux, à travers un spectacle de théâtre axée sur le droit de l’enfant, à l’occasion de cette journée dédie à l’enfant africain », a indiqué Edo Kulumbi, administrateur au Ciaj  Cette initiative est partie d’un constat que le droit de l’enfant est souvent bafoué dans la communauté. Raison pour laquelle, la Compagnie théâtre des intrigants a associé les jeunes et les adultes à réfléchir autour d’un spectacle sur les bonnes pratiques et certains phénomènes anti sociaux à combattre tel que le mariage précoce. Le mariage précoce bat le record dans certains territoires de la RD Congo. Les acteurs sociaux ont donc du pain sur la planche pour sensibiliser la communauté nationale aux bonnes pratiques pouvant garantir le droit des enfants.

Pour la petite histoire, le mariage précoce des enfants est une violation des droits humains inscrits dans des textes juridiques, entre autres la Convention relative aux droits de l’enfant puisqu’il met fin notamment à la scolarité de la jeune fille, l’empêche d’acquérir des compétences professionnelles et l’expose au risque des grossesses et à la maternité précoce alors que cette dernière n’est pas encore prête physiquement et psychologiquement. En outre, poursuit la même source, cette situation est la base de la mortalité infantile due au manque de connaissances de la jeune fille à prendre soin de l’enfant sur le plan nutritionnel ainsi que de l’appauvrissement. Elle augmente aussi le risque des violences sexuelles de la part du partenaire et expose la jeune fille à l’infection du VIH.
Pour un rappel historique, la Journée de l’Enfant africain  est célébrée en mémoire du massacre commis le 16 juin 1976 par les forces de la police sur des enfants de Soweto qui manifestaient contre les inégalités entre noirs et blancs dans ce pays en plein régime d’apartheid.

 

(Saint Hervé M’Buy)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse