Joseph Kabila promulgue la loi sur la répartition des sièges

par -
0 255
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Pour permettre l’organisation effective des élections prévues le 23 décembre 2018 en Rdc, le président de la République, Joseph Kabila Kabange vient de promulguer la loi  portant adoption de la répartition des sièges par circonscription électorale pour les élections législatives, provinciales, municipales et locales. Et ce, conformément à une des contraintes de la CENI qui fixait la promulgation de cette importante loi au 8 mai 2018.

A partir d’aujourd’hui, au niveau des contraintes légales, la CENI n’a rien à se plaindre, parce que toutes les institutions concernées, le Président de la République, le parlement et le gouvernement ont, chacun en ce qui le concerne, rempli leurs tâches.  Il ne reste qu’à finaliser ou réaliser avec  la même volonté les contraintes financières, logistiques et sécuritaires.

Soulignons que compte-tenu de l’évolution démographique de la population, une refonte du fichier électoral s’est avérée indispensable. Et la nouvelle Loi électorale prévoit en ses articles 115, 145, 146, 192 et 208 que la répartition des sièges par circonscription électorale pour les élections législatives, provinciales, municipales et locales, établie par la CENI, soit soumise comme annexe à la Loi électorale, à l’Assemblée nationale et au Sénat pour adoption.

Il s’avère donc nécessaire de publier la présente loi qui fixe les circonscriptions électorales et détermine la répartition des sièges par province et par circonscription à l’intérieur des provinces. La méthodologie utilisée pour la répartition des sièges varie selon qu’il s’agit des élections législatives, provinciales, municipales ou locales.

Cette loi stipule que la répartition des sièges pour l’élection des députés nationaux est déterminée en deux étapes : par province et par circonscription à l’intérieur de la province. La circonscription électorale pour l’élection des députés nationaux est le territoire, la ville et le regroupement des communes pour la ville de Kinshasa.

Le territoire de la Rdc est subdivisé en 181 circonscriptions électorales pour la députation nationale, réparties dans les 26 provinces du pays. Notamment sept pour le Bas-Uélé (avec 7 sièges), huit pour l’Equateur (avec 12 sièges), huit pour le Haut-Katanga (avec 30 sièges), six pour le Haut-Lomami (avec 16 sièges), sept pour le Haut-Uélé (avec 11 sièges), six en Ituri (avec 28 sièges), six au Kasaï (avec 19 sièges), six au Kasaï-central (avec 19 sièges), six au Kasaï-Oriental (avec 14 sièges), quatre à Kinshasa (avec 55 sièges), douze au Kongo central (avec 24 sièges), six au Kwango (avec 12 sièges), sept au Kwilu (29 sièges), sept à Lomami (avec 15 sièges), six à Lualaba (avec 13 sièges), neuf à Maï-Ndombe (avec 12 sièges), huit au Maniema (avec 13 sièges), quatre à Mongala (avec 12 sièges), neuf au Nord-Kivu (avec 48 sièges), cinq au Nord-Ubangi (avec 8 sièges), sept au Sankuru (avec 14 sièges), neuf au Sud-Kivu (avec 32 sièges), six au Sud-Ubangi (avec 16 sièges), sept au Tanganyika (avec 15 sièges), huit à Tshopo (avec 16 sièges) et sept à Tshuapa (avec 10 sièges).

Cette loi stipule aussi que le nombre de sièges pour les députés provinciaux est de 780 pour l’ensemble du territoire national. En application de l’article 145 de la Loi électorale, le nombre de sièges à pourvoir pour chaque assemblée provinciale varie entre un maximum de 48 et un minimum de 18. Il est calculé proportionnellement au nombre d’électeurs enrôlés de la province.

La répartition des sièges pour l’élection des députés provinciaux est déterminée par province et par circonscription à l’intérieur de la province. La circonscription électorale pour l’élection des députés provinciaux est la ville et le territoire, dans les provinces, et la commune dans la ville de Kinshasa.

Pour l’élection provinciale, la Rdc est subdivisée en 201 circonscriptions électorales. La circonscription électorale pour l’élection des conseillers municipaux est la commune, tandis que la circonscription électorale pour l’élection des conseillers de secteur ou de chefferie est le secteur ou la chefferie.

La répartition des sièges à pourvoir pour chaque conseil municipal est calculée selon le nombre d’électeurs enrôlés. Egalement pour la répartition des sièges à pourvoir par groupement, pour chaque conseil de secteur ou de chefferie. La loi précise quant à ce, que si le nombre de sièges est inférieur à celui de  groupements, chaque groupement est doncreprésenté par un conseiller de secteur ou de chefferie.  A savoir, la Rdc compte 311 communes dans les villes et territoires et 734 secteurs et chefferies.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse