Joseph Kabila offre un site d’un hectare à Papa Wemba

par -
0 914
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

*Il y sera construit un mausolée

Le corps du chanteur Papa Wemba a été inhumé mercredi 4 mai au cimetière Nécropole entre Ciel et Terre dans la périphérie Est de Kinshasa, au terme de trois jours d’obsèques officielles dans la capitale congolaise. Son corps devrait être exhumé dans les prochains jours pour être enterré sur un site, où serait érigé un mausolée en son honneur. Le gouverneur de la ville de Kinshasa, André Kimbuta, l’a annoncé lors de son oraison funèbre prononcée à la cathédrale Notre Dame du Congo où une messe a été dite. Le gouverneur de Kinshasa a remercié le Chef de l’Etat Josep Kabila Kabange pour la mise à la disposition d’un site pour accueillir la dépouille du chanteur décédé le 24 avril dernier à Abidjan. «Toute ma gratitude aux villageois de Molokai qui ont, avec tous les Kinois, honoré Wemba (…) Je me fais le devoir, en votre nom, de remercier le Président de la République pour la mise à la disposition d’un site d’un hectare devant être aménagé par le gouvernement de la République pour accueillir le corps de Papa Wemba», a fait savoir André Kimbuta.

Tôt le matin, alors que se déroulait la messe des suffrages pour dire adieu à Papa Wemba, une foule incommensurable avait déjà pris d’assaut le site de la Nécropole « Entre Ciel et Terre » à Mbenzale dans la commune de la N’Sele précédée l’arrivée du corps de l’artiste du monde en ce lieu où il va reposer pour l’éternité.

Dans l’entretemps la dépouille de Papa Wemba avait quitté le Palais du Peuple comme prévu par le comité d’organisation pour la Cathédrale Notre Dame du Congo. Là aussi, une foule immense avait pris d’assaut l’espace devant la Cathédrale bouchant ainsi l’avenue de La Libération « ex 24 novembre » d’autant plus que tout le monde voulait voir pour la dernière fois ne fut-ce-que le cercueil transportant la dépouille mortelle de Papa Wemba.

Le Cardinal Monsengwo remercie la spontanéité du Chef de l’Etat

C’est à partir de 10 heures que le Cardinal Laurent Monsengwo,  entouré de 5 Evêques ainsi que de plusieurs Prêtres, débute la cérémonie eucharistique qui s’est échelonnée jusqu’à 13 heures. La commémoration s’est déroulée en présence du Président de l’Assemblée Nationale, Aubin Minaku, représentant personnel du Chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange, du Président du Sénat, Léon Kengo wa Dondo, des membres du Gouvernement ainsi que de plusieurs autorités tant civiles, policières que militaires. Sans oublier des musiciens de toutes tendances parmi lesquels le doyen Simaro Lutumba qui vient d’écourter son séjour en Europe où il était en soins pour venir assister au deuil de son jeune frère Shongo Wembadio. Il y avait aussi des amis et connaissances de l’illustre disparu aux côtés de plusieurs délégations venues de l’étranger.

Dans son message, le Cardinal Laurent Monsengwo a remercié la spontanéité avec laquelle le Chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange, a agit pour organiser des funérailles digne de la taille de Papa Wemba. Le Président de la République a bien fait d’avoir honorer Jules Shongo Wambadio, a-t-il conclu. Il a demandé à l’assistance de prier afin que le défunt puisse prendre place dans la Maison de Dieu.

Intervention du Gouverneur de la ville

Prenant à son tour la parole, le Gouverneur de la ville de Kinshasa,  André Kimbuta Yango a, dans son oraison funèbre, démontré toutes les qualités de Papa Wemba qui n’était pas que musicien. Il était à la disposition de tout le monde et est parvenu à mettre ses talents au service du bien-être de l’humanité.

Il commence par transformer le cœur de la ville de Kinshasa en baptisant de village « Molokaï » quelques avenues du quartier Matonge dans la commune de Kalamu.  Un lieu mythique de rencontre pour des jeunes talents qui évoluent sous sa croupe dans la musique et la sape. Lui, en tant que vieux « Fula ngenge », le formateur des idoles.

A l’écoute de ses œuvres, on se rend bien compte de la valeur intrinsèque de Papa Wemba qui restituait exactement les réalités de la vie courante. Ecoutez « Analengo » (qui signifie mes frères, mes sœurs) qui est le cri d’hun homme qui appelle les siens à se mettre ensemble pour travailler pour le bien de la communauté.

En 1986, Papa Wemba lance un appel pathétique à tous les noirs d’Afrique et d’Amérique d’unir leurs efforts en transcendant toutes les douleurs d’esclavagisme dont ils ont été victimes lors de la traite des Noirs et de se mettre ensemble pour la libération de Nelson Mandela. Pour la cause démontrant que le mal vivre n’est pas la fatalité de l’Afrique. Il  compose à ce propos la chanson « Esclave » qui est un opéra dramatique des noirs. L’on devra aussi retenir que même devenu grand, Ekumany Papa Wemba est resté toujours le fils de sa mère. Pour la remercier et à travers elle toutes les mères du monde il a écrit l’œuvre emblématique « Mama » qui est une apologie pour toutes les mamans de la planète.

Le gouverneur de Kinshasa a remercié le Chef de l’Etat Josep Kabila Kabange pour la mise à la disposition d’un site pour accueillir la dépouille du chanteur décédé le 24 avril dernier à Abidjan. «Toute ma gratitude aux villageois de Molokai qui ont, avec tous les Kinois, honoré Wemba (…) Je me fais le devoir, en votre nom, de remercier le Président de la République pour la mise à la disposition d’un site d’un hectare devant être aménagé par le gouvernement de la République pour accueillir le corps de Papa Wemba», a fait savoir André Kimbuta.

Le Gouverneur a annoncé, en outre, que pour pérenniser l’œuvre de Papa Wemba, la ville de Kinshasa va construire un Mausolée à l’honneur de cet artiste dont l’identité est une fierté planétaire.

Pour le repos éternel

Tout de suite après la messe, le cortège a pris la direction de la Nécropole « Entre Ciel et Terre » à Mbenzale dans la commune de la N’Sele où l’artiste du monde va reposer pour l’Eternité. Tout au long du parcours, des milliers des kinois sont sortis sur la route brandissant des pagnes pour les mamans et poussant des cris d’au revoir pour les hommes en signe de leur attachement indéfectible à Papa Wemba, le Kuru Yaka, que l’Eternel vient de rappeler dans son Royaume.

Adieu l’artiste !

(Kingunza Kikim Afri )

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse