Joli coup de filet de la police minière, dans le Nord Kivu: 600Kg de Coltan en partance pour le Rwanda saisis à Goma

par -
0 356
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Jamais la République démocratique du Congo n’a été saignée à blanc comme auparavant. Ses minerais suscitent la convoitise et font l’objet de dilapidation, de pillage, de conspiration et de vol par ses voisins dépourvus de ces richesses du sol et sous-sol. Après les récentes guerres connues dans les années 97-98, dans sa partie orientale, œuvre de multinationales occidentales, la République démocratique du Congo continue à souffrir de par son abondance minière. Le dernier coup de filet est l’œuvre de la Police de mine en collaboration avec le service de lutte contre la fraude minière qui a mis la main sur une cargaison de 600 Kilogrammes de Coltan en provenance du territoire de Masisi, dans le Nord Kivu, vers le Rwanda voisin.

Il faut dire que, ce coup de filet magique a soulagé la population de Masisi en particulier, et celle du Nord Kivu en général victime de la contre bande de ses minerais. Le convoi intercepté dans la cité de Saké en route vers la Ville de Goma, pour le Rwanda voisin, a été conduit par un Major des Forces Armées de la République démocratique du Congo, dont l’identité n’a pas été révélée à la presse, question de connaitre ses complices dans la fraude minière.

La société civile regrette que la population congolaise soit impliquée dans cette pratique en lieu et place de protéger l’Etat congolais, et par surcroit les hommes sous le drapeau censés défendre l’intégrité du territoire national. « J’ai dû comprendre qu’il y avait un Major des Forces Armées de la République démocratique du Congo dans ce véhicule qui a recruté un chauffeur pour lui demander de l’amener à Goma à bord de ce véhicule. Alors que ce véhicule est blindé, on a construit des caves à l’intérieur de ce véhicule pour transporter les minerais. C’est vraiment déplorable », a dit Thomas Dakin Muhiti, qui précise que cette pratique n’est pas à sa première opération dans cette ville de Goma, ces personnes sont habituées à le faire en tant que professionnelles en la matière. Il faut dire que cette pratique de la fraude minière fait perdre des millions de dollars à l’Etat congolais, et que la population qui devrait normalement s’impliquer pour protéger l’Etat congolais, est elle-même complice de cette barbarie. Pour Thomas Dakin Muhiti, il faille une éducation civique en faveur de la population. « Il y a moins de Congolais qui aiment leur pays, parce que si quelqu’un se donne à une pratique frauduleuse, il ignore qu’il fait perdre beaucoup d’argent, beaucoup davantage au pays. Nous demandons aux gens d’apprendre le patriotisme. Nous qui avons appris le civisme, nous devons comprendre ce que c’est que le patriotisme, le nationalisme, la citoyenneté ! », a déploré le Président de la Société civile du Nord Kivu, Thomas Dakin Muhiti.

Il faut rappeler que cette cargaison de minerais de coltan provenait du périmètre 47-31 de la CMB, à Rubaya, dans le territoire de Masisi, dans le Nord Kivu.

Arrêtés en flagrant délit de fraude minière, le Major des Forces Armées de la République démocratique du Congo impliqué dans cette fuite des minerais, les chauffeurs et d’autres personnes impliquées ont été immédiatement arrêtés par le service de lutte contre la fraude minière. En attendant, le Procureur général de la République doit se saisir de ce dossier si sensible contre l’Etat congolais, pour rendre justice, Il pourrait même, et pourquoi pas remonter la filière depuis le Rwanda impliquée dans cette pratique.

C’est le lieu de souligner que les minerais du Congo ne profitent pas à sa population, ses énormes potentialités enrichissent, par ailleurs, d’autres nations voisines. D’ailleurs leur économie est sournoisement désignée comme modèle, par le fruit du pillage des minerais du Congo.

(Pius Romain Rolland)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse