João Lourenço prend acte des avancées du processus électoral

par -
0 294
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le Président de la République d’Angola et Président de l’Organe politique, paix, sécurité et défense de la SADC, João Lourenço, a  pris acte des avancées du processus  électoral  manifestant sa disponibilité pour un accompagnement constructif du processus politique en RDC, lors d’un entretien lundi à Luanda, en Angola, avec le vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères et intégration régionale, Léonard She Okitundu.

João Lourenço a souligné que « des initiatives régionales au niveau de l’Union africaine ou sous-régionales à la SADC ou la CEEAC doivent être constructives dans le respect scrupuleux de la souveraineté de la RDC. Il n’y a pas d’initiative des pays comme l’Angola ou le Rwanda ou d’autres pays sur la RDC », a-t-il  affirmé.

She Okitundu a, pour sa part, informé le Président Angolais sur l’évolution du processus électoral en RDC. « C’est la dernière ligne droite avant le 23 décembre, signalant que la centrale électorale va recevoir, le 24 juin, les candidatures pour les provinciales et le 24 juillet pour les élections législatives et présidentielles. Le dépôt des candidatures pour les élections présidentielles se feront conformément à la Constitution », a-t-il précisé, ajoutant que le Chef de l’État, Joseph Kabila, lors de sa dernière conférence de presse au mois de janvier, avait dit que la Constitution de la RDC sera scrupuleusement respectée.

A l’issue d’une séance de travail avec son homologue congolais Léonard She Okitundu, le ministre angolais des Affaires étrangères, Manuel Domingos, a déclaré que les relations entre les deux pays sont excellentes, laissant entendre que l’Angola sera toujours aux côtés du peuple Congo surtout  à l’approche des élections.

Il a indiqué qu’il n’existe pas un plan spécial sur la RDC du moins géré par l’Angola ou le Rwanda ou quel autre pays. A l’en croire, l’Angola a toujours été aux côtés de la RDC et du peuple Congolais et que les deux pays font des efforts à travers des visites pour ne pas tomber dans les pièges des ennemis de la démocratie.

Signalons qu’à la suite de la conférence de presse des présidents Joao,  Lourenço et Emmanuel Macron, le 28 mai 2018, à l’occasion de la visite officielle en France du chef d’Etat Angolais, la Rdc n’avait pas digéré le fait qu’elle soit évoquée en son absence. Raison pour laquelle Lambert Mende, ministre de la Communication et Médias, au nom du Gouvernement de la République, avait demandé des explications à l’Angola et la France.

Dans une note de l’ambassade d’Angola à Kinshasa parvenue au Journal L’Avenir, celle-ci avait indiqué que les conversations entre le président Kagame et le président Joao Lourenço ne sont pas faites en cachette, mais ont été faites lors des sommets auxquels nous nous réunissons et l’unique sujet que nous traitons qui concerne la Rdc, il n’y a aucune conspiration ; bien au contraire, il y a la nécessité de montrer au président Joseph Kabila la nécessité de respecter l’Accord de la Saint-Sylvestre, …C’est ce que le président de la Rdc fait déjà et sa détermination là-dessus ne fait l’objet d’aucun doute.

Preuve qu’entre la Rdc et l’Angola il n’y a pas de brouillards comme souhaité par certaines personnes et que la Rdc n’a pas boycotté de sommet organisé par l’Angola, comme cela se racontait dans les réseaux sociaux.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse