Jeunesse et Initiation à la Nouvelle citoyenneté : Maguy Kiala à l’œuvre pour redorer le blason terni

par -
0 655
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La ministre de la Jeunesse et Initiation à la Nouvelle citoyenneté,  Maguy Kiala (voir photo) a tenu, mardi dernier, une première réunion de prise de contact avec les responsables des différentes structures de jeunes.  C’était la première, après avoir pris possession du ministère. Issue de la Société civile, l’autorité a fait savoir que le chrono était déjà en marche pour l’ensemble de son équipe. Car redorer le blason terni de la jeunesse vaut sans doute un pari à relever, en vue du développement durable.  Développer le pays, c’est l’affaire de tous. Tous au travail. En effet, cet effort ne peut se passer des Congolais en général et de la jeunesse en particulier. Une évidence qui corrobore un engagement que les fils et filles de ce pays ont pris à travers l’hymne national ‘’Le Débout Congolais ‘’ : ‘’Nous bâtirons un pays plus beau qu’avant, dans la paix ‘’.

Je connais les jeunes, ils savent que je suis leur maman, a rassuré la ministre

Il s’agit pour nous, a indiqué l’autorité, de sensibiliser pour que les gens comprennent la mission qui est la nôtre, de pouvoir faire en sorte que les Congolais aient la conscience et l’habitude et même la façon de se tenir, qu’ils aient la bonne manière de respecter les biens publics, les biens que nous avons eus ensemble, comment est-ce que nous allons les protéger, les armoiries et, en somme, tout ce qui tient vraiment à la citoyenneté. Que les Congolais puissent voir comment  est-ce que nous pouvons avoir le respect des biens publics. Il y a beaucoup de choses; je vais me mettre maintenant au travail avec le concours de mon équipe. En tant que Société civile, nous savons de quoi il s’agit. Je suis jeune, je connais les jeunes, je suis leur maman. Nous allons travailler ensemble pour la sauvegarde du patrimoine commun. Comme on le comprend, la connaissance précède l’action dont elle balise le chemin. En son temps, le Christ cité dans l’Evangile de Jean, avait exprimé des assurances similaires, lesquelles ont servi de socle à son action salvatrice. ’’Je suis le bon berger. Je connais mes brebis, et elles me connaissent, comme le Père me connaît et comme je connais le Père, et je donne ma vie pour mes brebis. (Jean 10, 14),

Le changement de mentalités, préalable nécessaire à la cohésion nationale

Joseph Kabila (dont un extrait du discours suit) a prononcé un  discours devant le congrès, à la fin des assises des Concertations nationales, en octobre 2013.  En effet, le Chef de l’Etat n’est pas allé par quatre chemins pour démontrer que la cohésion nationale sans un repentir sincère, voire une métamorphose individuelle et collective, n’est qu’un vœu pieu. Aussi appelle-t-il les Congolais de tous bords à la régénération, en vue d’assumer avec responsabilité ce nouveau virage.    

« Grâce aux Concertations nationales, demain sera différent d’aujourd’hui. L’émergence de la RD Congo exige en effet, que chacun s’engage et que, là où il sert la République, il s’améliore. Par- delà la mobilisation générale, c’est donc à un changement  profond que nous sommes individuellement et collectivement appelés. Changement de mentalités, de méthodes et de comportement. Pour mettre fin aux conflits sous toutes ses formes, poursuivre la reconstruction du pays et conforter la perspective d’un Congo fort, uni et prospère, il nous faut donc plus d’éthique et de sens du bien public, il nous faut plus de participation et de consensus, tout en respectant les textes fondamentaux de tout exercice démocratique. Il nous faut plus de solidarité dans l’effort et dans le partage des dividendes, bref, il nous faut davantage de cohésion nationale » (fin de citation).

(Payne)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse