Jefferson Abdallah Pene Mbaka obtient « la plus grande distinction »

par -
0 663
Doctorant en Science politique et Administrative de l’Université de Kinshasa
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Perspicace, efficace, assidu, mais aussi patriote, Jefferson Abdallah Pene Mbaka, député national élu de la province de l’Ituri, Commissaire spécial de la même province, élu gouverneur, son humilité l’a conduit à apprendre davantage, outre sa licence. Passionné des questions politiques, il a inscrit dans le monde scientifique une thèse sur l’Assemblée nationale, enjeux et jeu des acteurs. Avec la plus grande distinction, il lui a été conféré le grade de Docteur en Science Politique et Administrative de l’Université de Kinshasa.

Il n’est pas seulement compétent dans la gestion des entités administratives de la province de l’Ituri, dont il est le premier Gouverneur élu, mais étudiant Doctorant de l’Université de Kinshasa, ex-Lovanium. Jefferson Abdallah Pene Mbaka, qui a débuté la rédaction de sa thèse pendant qu’il siégeait à la Chambre basse du Parlement, comme député national, a défendu avec brio sa thèse devant un pactole de professeurs tels Oscar Ntsam O-Lutu et Jean-Pierre Kamukuni qui constituaient le jury en cette date du samedi 05 novembre. Il n’est jamais trop tard pour mieux faire. Sa thèse intitulée « Assemblée nationale de la République Démocratique du Congo, Enjeux et jeu des acteurs ».

Le doctorant Jefferson Abdallah Pene Mbaka part du constat que la production législative au sein de l’Assemblée nationale pendant les deux mandats législatifs de 2006-2011 est souvent l’objet de plusieurs enjeux. Elle est dans la plupart de temps, la réponse de l’autorité législative aux demandes externes.

C’est pourquoi, affirme-t-il que les priorités politiques influencent les productions législatives. A cet effet, les exemples sont légions et il y a lieu de s’appesantir sur les objectifs poursuivis par les différents acteurs de l’Assemblée nationale.

Le récipiendaire a abouti à la conclusion selon laquelle, le fonctionnement de la Chambre basse du Parlement de la République Démocratique du Congo est confronté aux difficultés de plusieurs ordres, notamment. « Sous d’autres cieux, notamment en Afrique de l’Ouest, en Europe, en Asie et en Amérique du Nord, le fonctionnement des institutions parlementaires a fait l’objet de plusieurs discussions scientifiques. Cependant, en République Démocratique du Congo, les écrits en la matière semblent être rares. Avons-nous estimé que nous pouvons contribuer à cette étape de la formation à briser ce silence. Ainsi, l’Assemblée nationale de la République Démocratique du Congo avait attiré notre attention, au cours de sa législature de 2006 à 2011 », avait-il mentionné.

Pendant sa soutenance, le récipiendaire Gouverneur de la province de l’Ituri a fait montre d’une perspicacité légendaire, en affrontant le jury avec maestria à toutes les préoccupations.

Partant de ses arguments soutenus, il faut qu’en toute chose considérer la fin. La soutenance de la thèse du Gouverneur de l’Ituri lui a valu la mention « la plus Grande Distinction », en vertu de sa dissertation, il est proclamé Docteur en Science Politique et Administrative, de l’Université de Kinshasa. Ce énième titre de Jefferson Abdallah Pene, confirme la règle selon laquelle « On n’arrête jamais d’apprendre ».

Devant son épouse, ses enfants, les membres de famille, mais aussi les membres de sa famille politique, le PPRD à travers Emmanuel Ramazani Shadari, le gouverneur de la province de l’Ituri n’a pas dérogé à la règle d’un étudiant qui apprend, continue à apprendre et apprendra toujours en vue de bien gérer la cité, en sa qualité d’homme politique, mais aussi d’un croyant musulman et aux parole du Prophète Mahomet.

(Pius Romain Rolland)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse