Jean Pierre Kalamba sur Rtga: «Difficile d’avoir un fichier électoral en juillet sans le Kasaï »

Le rapporteur de la Ceni, Jean Pierre Kalamba sur le plateau de Grand Jury. Crédit-photo:Rtga
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Depuis presqu’une année, la Commission Electorale Nationale Indépendante (Ceni) a lancé l’opération d’enrôlement et identification des électeurs en République Démocratique du Congo. Actuellement, ladite opération a pris fin dans certaines provinces, et est en cours dans d’autres, soit, la Centrale électorale a gagné 24 provinces sur les 26 que compte le pays. Quant au nombre d’enrôlés, la Ceni a totalisé environ 26 millions des Congolais qui se sont enregistrés. A Kinshasa où l’opération a été lancée depuis le 28 mai, les choses semblent bien se dérouler, hormis certaines incompréhensions qui se créent dans des centres où tout le monde est pressé. Mais à quand la fin de cette opération ? C’est la question posée au Rapporteur de la Commission Electorale Nationale Indépendante, Jean-Pierre Kalamba Mulumba Ngalula, au cours de son passage aux antennes de la Radiotélévision du Groupe l’Avenir (Rtga World).

Devant Patrick Mpezo Zanetti, le Rapporteur de la Ceni a d’abord fait l’état de lieu de l’opération d’enrôlement et d’identification des électeurs en cours dans la ville province Kinshasa, où à ce jour, environ 48.000 Congolais sont déjà enrôlés. Ce, dans les 769 centres d’inscription ouverts à travers les 24 communes. A Jean-Pierre Kalamba de promettre que déjà dans deux jours, les 170 centres d’inscriptions restants dans les communes de Kimbanseke et Masina seront ouverts au public. Ce, pour désengorger et accélérer l’opération dans la Capitale qui doit prendre 90 jours. Calcul qui doit commencer au jour d’ouverture du centre, et dont les projections veulent que 6 millions de Kinois soient enrôlés. Raison pour laquelle tout le monde, acteurs politiques, de la société civile et d’autres secteurs, accélèrent la sensibilisation des Kinois à se faire enrôler. Avec l’impératif de le faire non loin de leurs résidences. Ce qui permettra à la personne enrôlée de voter sans problème. Et Jean-Pierre Kalamba en a rappelé aux Kinois au cours de son intervention au Journal Télévisé de la Rtga.

Fin juillet devient hypothétique pour clôturer

Eu égard à la situation sécuritaire qui prévaut dans le Grand Kasaï, et qui attire l’attention de tout le monde, car la Centrale électorale ayant suspendu l’opération dans cette grande partie du pays, la clôture de l’opération d’enrôlement au mois de juillet est difficile. A en croire le Rapporteur de la Ceni, il est difficile de présenter un fichier électoral au mois de juillet sans le Kasaï, ni même d’aller aux élections sans cette grande partie du territoire national. Rien à dire à ce sujet, car les faits sont clairs, et la Ceni attend des solutions efficaces de la part du Gouvernement de la République pour que la paix revienne totalement au Kasaï. Ce, puisque le travail de la Ceni se fait le jour comme la nuit. Et la Ceni qui a déjà enregistré plusieurs pertes en vies humaines et matériels, ne compte plus encore revivre ce genre de situation.

Coup de chapeau au chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange qui s’est engagé lui-même à pacifier cette partie du territoire national. Mais à en croire Jean-Pierre Kalamba, la Ceni qui est animée du souci de présenter le fichier électoral complet d’ici le 31 juillet comme promis, soit 16 mois + 1 jour, se voit dans la difficulté de respecter ce délai. Elle ne sera en mesure de présenter ce fichier électoral que si l’opération d’enrôlement et identification des électeurs est effective sur tout l’ensemble du territoire national. Par ailleurs, la Ceni croit en la volonté des politiques à pacifier le Grand Kasaï pour lui permettre de poursuivre l’opération.

Quant au calendrier électoral tant attendu, Jean-Pierre revient sur les contraintes posées par la Ceni sur l’organisation des élections en RDC dans le délai prévu. Il s’agit particulièrement de celles liées aux moyens financiers et sécuritaire, sans oublier aussi le vote au Parlement de la loi portant répartition des sièges. Enfin, Jean-Pierre Kalamba Mulumba Ngalula exhorte les Kinois à faire confiance à la Ceni et de s’enrôler massivement suivant les règles prescrites dans chaque centre d’inscription. Il a aussi insisté sur les compétences des agents recrutés et formés par la Ceni pour matérialiser cette opération dans la Capitale, tout en insistant qu’il ne s’agit pas des permanents de la Ceni, mais des Kinois qui ont été bien formés par la Ceni.

(Bernetel Makambo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse