J. Bitakwira reste formel : « le Rassemblement et l’Udps, c’est du vent, une coquille vide »

par -
0 591
Réagissant aux critiques contre la Ceni et le dialogue
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Dans une communication livrée à la presse réunit dans son somptueux bureau de la permanence de son parti politique ARCN, le député national élu d’Uvira, Justin Bitakwira a tablé sur quatre points essentiels, à savoir sa réaction sur les attaques de Charles Mwando Nsimba sur la Ceni et son président Corneille Nangaa, la réaction du Rassemblement de Genval contre le dialogue, son point de vue sur la proposition d’Edem Kodjo et son meeting du 30 juillet à Uvira, dans le Sud-Kivu.

En rapport avec la situation qui prévaut au pays, le président national de l’Alliance pour la République et la Conscience Nationale a indiqué qu’il respectait beaucoup le patriarche Charles Mwando qui est le vrai géniteur de l’actuelle Ceni, étant le président qui présidait sa restructuration. « J’avais pensé que s’il m’étais donné de lui prodiguer quelques conseils entant que parent que moi, normalement c’est lui qui devrait incarner la réconciliation parce que je ne connais pas quelqu’un dans ce pays qui a exercé les fonctions comme  lui et puis, c’est la génération de 60 qui se bat », a-t-il déploré. Accusé d’être l’avocat de la Ceni, Justin Bitakwira précise qu’il ne l’ait pas, mais il est parmi ceux-là qui ont contribué pour que la centrale électorale ait lieu.

S’appuyant sur l’adage populaire, il estime que pour faire les omelettes, il faille casser les œufs. Donc, c’est à titre individuel que Charles Mwando Nsimba avait un proche parent à la Ceni, Secrétaire exécutif titulaire, dont Corneille Nangaa était son adjoint qu’il vocifère des propos contre la Ceni, puisqu’ayant fait partir l’un de ses proches parents au lendemain de sa prise de décision unilatérale de quitter la MP. « Nous pensons qu’il faut donner la chance à chaque congolais d’exercer ses fonctions parce que chacun de nous a un destin, et Nangaa aussi a son destin. Laissons-le faire son travail, chacun de nous  a son temps ; Nangaa incarne l’expertise, profitons-en », a-t-il fait cette mise au point.

Le Rassemblement est une distraction, une résurrection de ce qui n’existe plus  

S’agissant de la réaction du Rassemblement et de l’Udps face au dialogue national politique inclusif, l’élu d’Uvira dans le Sud-Kivu les considère comme une opposition de l’Occident, l’opposition de la Belgique. « C’est ne pas l’opposition des Congolais. Je crois que nous qui avons lutté dans les premières heures du multipartisme aux côtés de l’Udps, nous pensons qu’elle a déjà accompli sa mission et tout ce qu’elle est en train de faire aujourd’hui, c’est du tâtonnement. La mission accomplie par l’Udps est de nous avoir octroyé le multipartisme », a précisé Justin Bitakwira.

D’ajouter que sa grand-mère lui aurait dit que dans l’histoire de l’humanité, aucun prophète n’a accompli deux missions. L’unique mission de l’Udps, c’est d’octroyer à la classe politique le multipartisme intégral. « Je dis au Président Kabila que l’Udps avec ceux qui les suivent ont déjà accompli leur mission, c’est à nous d’accomplir la suite », a-t-il mentionné. Ceci pour dire que l’Alliance pour la République et la Conscience Nationale s’inscrit dans la logique du renouvellement de la classe politique, car la vielle, même par un penalty dans un poteau de but sans gardien, le vieux joueur ne saura marquer. « J’ai l’impression que les opposants des occidentaux réunis au sein du Rassemblement se confondent de faire l’opposition et la belligérance. Je dis au Président Kabila, vous n’avez pas à faire avec les belligérants à Bruxelles ; vous avez à faire à une opposition presque maudite qui n’accomplira aucune mission pour la République », a-t-il insisté.

Le plan A d’Edem Kodjo a échoué

Citant Edem Kodjo, Justin Bitakwira note que c’est eux (Steve Mbikayi, Mushi Bonane, Ne Mwana Nsemi, Clément Kanku, Azarias Ruberwa, Arthur Zahidi Ngoma et Justin Bitakwira » qui sont réellement les géniteurs d’Edem Kodjo et du dialogue, au lendemain de leur audience auprès de Joseph Kabila. « C’est nous qui avons défendu le dialogue. Si nous n’avions pas défendu ce dialogue, Edem Kadjo ne serait pas là. Et quand il est venu, il dit qu’il ne nous connait pas ; il nous a minimisés, il était en train de courir derrière les gens qui ont refusé le dialogue. Donc, qui sème le vent récolte la tempête », souligne-t-il. Par sa petite expérience en diplomatie et même dans l’armée, si le plan A a échoué, il y a un plan B ; si celui-ci échouait, l’on applique le plan C. Donc, le plan A d’Edem Kodjo a échoué, il est temps de passer au plan B, qui consiste à s’en passer du Rassemblement et de l’Udps, en faveur de la mise sur pied du comité préparatoire avec l’opposition pro-dialogue, et même de l’Udps parlementaire à travers ses élus.

En sus, s’agissant de son meeting du 30 juillet à Uviran dans le Sud-Kivu, Justin Bitakwira met quiconque au défi. Il y  aura le meeting de la MP, de l’ARCN et de l’opposition. Ainsi, les images vont parler après pour jauger de la popularité de chaque acteur politique. Pour ce faire, il invite tout acteur qui se cache derrière les plates-formes d’en faire individuellement, puisque lui se rassemble à l’oiseau qui a son nid. Ce dernier c’est Uvira, son fief.

(Pius Romain Rolland)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse