Ituri: 44,5% d’enfants de moins de 5 ans souffrent de la malnutrition chronique

par -
0 315
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La problématique de la malnutrition chronique chez les enfants en République Démocratique du Congo demeure préoccupante. Dans la mesure où, un rapport d’une enquête démographique de santé, EDS, fait état de lieu d’environ 471.000 enfants de moins de 5 ans, soit 44,5% souffrent de ce phénomène plus précisément dans la province de l’Ituri, a révélé le coordonnateur provincial du Programme national de nutrition, PRONANUT, Cosmas Bakemwanga, vendredi 16 juin courant. C’était à l’occasion de la journée de l’enfant africain.

Il a signifié que les 44,5% sont extrêmement au-delà de la norme, celle de 20% ajoutant que le tableau sombre de la malnutrition chronique en Ituri en particulier est lié à la problématique de l’équilibre alimentaire qui continue à se poser avec acuité dans plusieurs ménages, où l’on consomme un repas par jour.

Cosmas Bakemwanga a, par ailleurs, indiqué que les zones rurales sont celles qui enregistrent un taux élevé de malnutrition chronique parce que, a-t-il fait savoir, la population de ces zones ignore comment varier les recettes en dépit de l’abondance de la production agricole et la disponibilité alimentaire.

Ce problème de la malnutrition chronique commence dès la conception de l’enfant dans le sein de sa mère, qui doit manger de manière non seulement équilibrée mais également les trois groupes d’aliments, a-t-il souligné. Ces trois groupes d’aliment équilibré sont  constitués essentiellement du groupe d’aliments constructeurs : viande, poison, chenille, arachide ; le groupe d’aliments protecteurs : les légumes, les fruits ; ainsi que le groupe d’aliments énergétiques : les glucides.

Pour prévenir la malnutrition chez les enfants de moins de cinq 5 ans, a-t-il poursuivi, il faut un allaitement exclusif pendant une période de six mois à l’issue de laquelle il y aura l’introduction d’un complément alimentaire de manière progressive, soulignant qu’une malnutrition chronique chez un enfant peut être corrigée qu’au maximum à l’âge de 2 ans au-delà, les efforts seront sans effets.

En terme simple la malnutrition chronique ou aigue est une malnutrition qui a longtemps durée chez un individu, explique le médecin généraliste Papy Badikadile. Cette persistance de malnutrition va entrainer le faible poids et chez un enfant de moins de 5 ans qui n’ayant pas assez d’anticorps pour lutter contre plusieurs infections dites communes ou banales. Cette malnutrition peut également exposer à d’autres maladies telle que la tuberculose.  D’où, la nécessité pour des mères de bien veiller sur l’alimentation de leurs enfants, a suggéré le médecin.

Signalons qu’à l’occasion de cette journée de l’enfant africain, l’Union africaine a retenu comme thème cette année: ‘’Accélérer la protection, lautonomisation et l’égalité des chances pour les enfants en Afrique, dici 2030’’. Et la RDC à contextualisé ce thème autour du combat contre la malnutrition chronique. D’où, le sous thème : ‘ Combattre la malnutrition chronique’’.

 

(Mamie Ngondo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse