ITB KOKOLO, mission accomplie

par -
0 1014
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

DG Kimbembe Mazunga : « La reprise du trafic va favoriser la promotion du tourisme… »

L’imposant bateau ITB Kokolo a accosté hier à Kinshasa , avec à son bord 800 tonnes de marchandises , après avoir fait en ‘escale’ vers Maluku durant la commémoration des festivités du 17 mai. La flotte venait de quitter le terminal de Kisangani, chef–lieu de la Province orientale. Au cours d’un entretien avec la presse, M. Kimbembe Mazunga, Directeur général de la Société congolaise des transports et des ports (SCTP), a félicité le gouvernement provincial et la population « boyomaise », celle de la ville cosmopolite de Kisangani, pour la mobilisation et l’accueil réservés à l’ITB Kokolo. « Ce qui est certain est que la reprise du trafic sur le fleuve Congo va également favoriser la relance du tourisme, un atout capital du développement de la RDC… », a-t-il souligné. Ceci est d’autant plus vrai que le Congo, ce n’est pas seulement une étendue géographique à parcourir par bateau pour permettre l’évacuation des tonnes de vivres, mais aussi un paysage à admirer, la faune et la flore.

Le DG Kimbembe Mazunga a saisi cette occasion, pour exhorter la population de la Province orientale à s’approprier ce patrimoine national, conçu pour acheminer les fruits de leurs travaux vers les grands centres de consommation. C’est notamment du gibier, des poissons fumés et salés, des fruits, du maïs, du manioc, d’arachide, de l’huile de palme, … En somme, les produits champêtres dans leur diversité, en quantité et en qualité.

Le tonnage à bord représentait plus de la moitié de la capacité du bateau, en attendant l’étape de Mbandaka, ont rapporté des voyageurs avisés.

L’exploitation fluviale dans le contexte de la révolution de la modernité

Le fleuve Congo, cordon ombilical du pays, doit être mis en valeur en tant que patrimoine de première heure. Dans cet ordre d’idée,                                 l’exploitation fluviale est sans conteste un gage du développement économique pour plus d’une raison. C’est le cas du rapprochement des communautés (interprovinciales), des échanges qui contribuent à la force intérieure d’un Congo qui se veut effectivement grand. Ce pari tient, non pas par référence à quelque configuration géographique, mais par la conscience intérieure d’un grand peuple. C’est à juste titre qu’en son temps, feu l’illustre M’Zee Laurent-Désiré Kabila exprimait son credo en ces termes : « Le Congo est conscient de son rôle dans le concert des nations ». La capacité d’assurer la jonction entre les différentes communautés intérieures, les gens sont en mouvement. Les pêcheurs doivent être dotés des moyens d’un rendement maximal. Tout compte fait, L’ITB KOKOLO c’est une mission accomplie. Et un appelle deux selon la sagesse, les autorités ont promis de se pencher utilement sur l’ITB GUNGU. Le pari de redonner vie à chaque port sur le fleuve.

Evacuation rapide et massive des produits

L’évacuation rapide et massive des productions de l’intérieur est remarquable et encourageante. Avec 800 tonnes, dans le cas d’espèce, le bateau vient inonder le marché local. De quoi rassurer les consommateurs locaux, en occasionnant, le cas échéant, la baisse des prix. Ceci pour que le discours « Consommons congolais »  ne demeure guère un slogan.

Car la RDC a une vocation agricole, avec une multitude des cours d’eau, et serpentée par le fleuve Congo. « A quoi servirait–t-il d’avoir cet avantage naturel si l’on ne sait pas évacuer les productions pour les acheminer vers les milieux de grande consommation, c’est ça le sens de l’exploitation fluviale », s’est exclamé un père de famille, au vu de l’TB KOKOLO en accostage. Comme on le comprend, il est encourageant de saluer ces débuts et favoriser l’expertise locale en navigation. Il reste maintenant à mettre en confiance le personnel naviguant, pour que les uns et les autres donnent le meilleur d’eux-mêmes.

(Franck Ambangito)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse