Issa le Rossignol rafle la mise et met le cap sur Lagos

par -
0 921
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La 2è édition du concours Airtel Trace Music Star sourit à Bukavu

Issa le Rossignol rafle la mise et met le cap sur Lagos 

Les rideaux sont tombés, hier, sur  la 2ème  édition du concours « Airtel Trace Music Star ». En effet, Issa le Rossignol de Bukavu rafle la mise. Il va représenter la RDC dans un proche délai à Lagos au Nigeria.  

Vendredi dernier, cinq derniers candidats ont été présentés à la presse à Sainte Anne, dans la commune de la Gombe. Pour rappel, ce grand concours panafricain remonte en 2014. Cela est le fruit du partenariat entre le groupe Airtel et la grande télévision Trace Tv.

La 2ème édition de Airtel Trace music Star en RDC a connu un niveau  de participation  satisfaisant, avec comme  slogan «  call-sing-win », du français « appel-chante-gagne ». Treize (13) villes ont participé, selon les organisateurs. En effet, parmi les 20 candidats présélectionnés, il y en a qui sont venus de Mbandaka, de Beni, Bukavu, Kinshasa…

Pour sa part, Alain Gonda, directeur de communication et image de marque de Airtel Congo a indiqué que Ce concours de grande portée régionale a  consisté à dénicher de nouveaux talents africains, dans le domaine de la musique. Et ce, dans les 17 pays que couvre le groupe Airtel en Afrique. L’an dernier, la RDC a été représentée par Mlle Belinda Mawiya qui, malheureusement, n’a pas gagné au niveau panafricain. Le concours panafricain a été remporté par un Tanzanien, nommé Mayunga. A ce titre, il a gagné un contrat de production avec la star américaine Akon. Son clip vient de sortir des écrans de télévision.

Depuis le mois de janvier, les participants devraient enregistrer leurs voix et chants préférés à travers leurs téléphones portables, en composant le 4999 dès qu’ils ont chanté. Ces chants ont été enregistrés et auditionnés par des équipes d’experts de Trace tv. Et c’est sur base de ces auditions qu’ils ont pu déterminer les meilleurs candidats devant participer à ce concours.

M.Gonda a souligné l’impartialité des choix, parce que le seul critère qui a joué, c’est le talent artistique du candidat. C’est-à-dire la beauté et l’originalité de la voix. A la première audition, l’on a dénombré près de 2000 participations de qualité. Il fallait recourir au casting physique. Les équipes mixtes d’Airtel et Trace Tv ont sillonné 13 villes du pays, afin de certifier que les candidats qu’on a entendu chanter à travers les téléphones, étaient des stars potentielles. Ces équipes se sont retrouvées à Kinshasa, Matadi, Mbandaka, Lubumbashi, Kolwezi, Likasi, Bunia, Goma, Bukavu, Beni, Kisangani et Mbuji-Mayi, Kikwit. Et de cet énorme casting physique national, ils ont a pu ressortir 20 candidats qui ont été ramenés à Kinshasa, et confiés à l’encadrement des coaches connaisseurs de la musique africaine et internationale. Cela pour permettre à chacun de se découvrir et de connaître ses talents cachés. Ensuite, il y a eu des affrontements avec différentes épreuves qui sont passés sur les chaînes de télévisions partenaires. Les candidats ont vu leurs prestations sanctionnées par un jury constitué de Mamie Ilela (RTNC), DJ Malick et du maestro Souzy Kaseya. Ce jury ne s’est pas limité à censurer les prestations des candidats ; il a procédé également à des encouragements, des recadrages qui leur ont permis de s’améliorer au fil des prestations.

Au nombre de 20 au départ, il n’en était resté que cinq (5). De ce nombre, un seul va représenter la RDC à la grande finale panafricaine qui se déroulera à Lagos (Nigeria, pays Airtel), le 11 juin 2016.

Les organisateurs ont indiqué que le gagnant du concours Artel Trace Music star bénéficiera d’une cagnotte de 50 millions de francs congolais. Et s’il gagne la finale panafricaine, il pourrait arracher un contrat de production avec la star américaine Kerry Wilson. Les 19 autres participants repartent avec plein de cadeaux-surprises et les meilleurs votants bénéficieront également de nombreux prix.

Les votes contribuent à 60% à la réussite du candidat et les 40% sont faits des cotations des membres du jury et des prestations antérieures. Et le dénouement de longue épopée de la saison 2 Airtel Trace Music star aura lieu 29 mai sur les chaînes de télé partenaires.

Perspective Lagos

La compétition se joue à deux niveaux : compétition nationale pour les 5 candidats et la grande finale panafricaine de Lagos, à laquelle un seul représentera la RDC. Il faut un candidat valable pour représenter la RDC et qui a besoin du vote des compatriotes pour remporter la grande finale panafricaine.

Présentation de 5 candidats finalistes

Airtel trace music a connu des moments  de spectacles, du show, a expliqué Serge Gambembo aux professionnels des médias.

Franck Issa dit le Rossignol (Bukavu) : il a un  talent et une voix,

Janelange Musi (Kinshasa) : elle a une double nature. Sur scène, c’est un fauve qui se déchaîne.

Johnny Ekwa (Kinshasa) : il a un talent et une voix

Amazone Bona (Mbandaka) : il se défend bien pour figurer à ce niveau de la compétition. Il apporte le spectacle et la danse

Succès Muanda Nimy (Kinshasa).

(Payne)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse