Internet : Vers un changement de clef de système des noms de domaine

par -
0 481
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Depuis quelques semaines, la société  de l’attribution des noms de domaine et des numéros sur internet (ICANN) a lancé la campagne de renouvellement de la clef du serveur racine de l’internet (KSK) pour renforcer la sécurité des noms de domaine.  Pierre Dandjinou, Vice-président pour la zone Afrique a échangé via un call-conférence avec des médias de Kinshasa sur le bien-fondé de ce changement de clé pour maximiser la protection de bien-être des 700 millions d’utilisateurs d’internet.

Expliquez-nous monsieur votre société Icann ?

 

Icann est basé à Los Angeles. On a des représentations en Europe et en Afrique, nous sommes basés à Nairobi au Kenya. Nous sommes une organisation internationale qui s’occupe de la coordination du système des ressources critiques de l’internet. La Campagne lancée depuis quelques semaines qui va concerner le roulement de la signature de clef KSK pour sécuriser le secteur de l’internet.

Pourquoi doit-on changer cette clef ?

Oui, parce que lorsque vous allez sur votre propre adresse émail vous devez tout d’abord saisir votre propre mot de passe pour y accéder. Justement pour des raisons de sécurité et aussi  pour que les informations  dès la réception jusqu’au moment de l’envoie au destinateur, ne soient pas capté par une autre personne.

Lorsque nous avons crée l’internet vers les années 80, le problème de sécurité n’était pas au cœur. Les gens voulaient juste échanger.  Mais on n’avait pas mis un système sécurisé pour protéger les données. Bien sur qu’il y a un minimum qui a été fait. Par exemple en 2010, Icann avait lancé un logiciel « Dnssec » en 2010 pour sécuriser le système de noms de domaine. Pour mieux comprendre le pourquoi du changement de cette clef, il faut appréhender l’importance du bien-être de l’être humain.

Ce changement de clef ne t-il pas un frein à la numérisation des communautés de l’Afrique ?

Au niveau mondial, nous savons qu’il y a 750 millions de personnes d’utilisateurs d’internet. C’est question de mise à jour, mais pas un acte de découragement. Bref, c’est une question technique et de confiance. Ça ne va pas déranger le développement numérique en Afrique.

Est-ce une nouvelle façon pour les structures américaines de renforcer la gestion du monde ?

(Rire), non je ne pense pas qu’il ait une idée derrière pour contrôler. Ce n’est pas une question d’hégémonie. C’est vrai qu’Icann se base aux Etats Unis. C’est vrai qu’il y 300 membres comme personnel reparti dans le monde entier. D’autre part, le gouvernement américain a décidé justement que Icann’s soit géré par une communauté extérieure. Permettez-moi de lancer un appel aux africains de participer à Icann pour mieux le comprendre et défendre les intérêts de l’Afrique.

Y a-t-il des frais à engager ?et quel est le chronogramme de ce processus ?

Nous avons lancé le programme par la communication. C’est à partir du 11 octobre 2017, la nouvelle clef « Ksk » qu’on va utiliser pour signer la DSR. Janvier 2018, la révocation de l’ancienne clef pour installer la nouvelle en mars 2018 qui va se généraliser dans le système. Donc, c’est un mouvement qui a commencé en juillet 2017 et qui va prendre fin en mars 2018.

 

(Onassis Mutombo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse