Insécurité dans le Basankusu: Nicolas Akpanza remercie Evariste Boshab d’avoir imposé la paix et mis hors d’état de nuire les inciviques

par -
0 430
Informé de la déchéance du Commandant Remy Bokolomba, et la nomination du Lieutenant-Colonel Gilbert Mande, Commandant PNC Basankusu, Nicolas Akpanza se dit comblé de joie et remercie Evariste Boshab. Ph/Pius Romain Rolland
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Il n’est pas trop tard pour mieux faire, dit-on. La situation d’insécurité qui a prévalu dans le territoire de Basankusu n’avait pas laissé indifférent le député national Nicolas Akpanza. L’élu de Basankusu, président du caucus des élus du Grand Equateur n’a cessé de dénoncer les assassinats, tueries, cambriolages dans cette partie de la République. Ce, en se référant toujours à l’autorité établie, c’est-à-dire le ministère de l’intérieur, en vue de rétablir la situation.  A cet effet, plusieurs correspondances ont été rédigées, justement pour faire application de la loi contre les hors-la-loi qui sèment désolation et terreur. Parmi ces terroristes, figuraient des policiers et leur commandant dans ce territoire, notamment le Lieutenant-Colonel Remy Bokolomba.

Pour la petite histoire, en date du 18 octobre 2016, pendant que les personnalités  politique apposaient leurs signatures sur l’Accord politique inclusif, une bande de bandits a semé la désolation dans la partie Nord-ouest de la République, en ce qu’en date du 18 octobre dernier, date historique de la signature de l’Accord politique inclusif, une bande des brigands armés jusqu’aux dents a pénétré dans l’enceinte de la Coordination des Ecoles Conventionnées Catholiques. Ces inciviques ont perforé le coffre-fort à la recherche de l’argent destiné à la paie des enseignants des territoires de Befale, Djolu, Yakoma et Bongandanga. Et ce, sous le regard passif de la patrouille de la Police Nationale Congolaise, déplore l’élu de Basankusu, que ce guet-apens frise la complicité des hommes en uniforme bleue et les inciviques, constate le député national.

Nous apprenons des sources sûres, que son cri  d’alarme n’était pas tombé dans l’oreille des sourds. Des sources du ministère de l’intérieur affirment qu’un nouveau commandant de la Police Nationale Congolaise, le Lieutenant-Colonel Gilbert Mande vient d’être nommé dans le territoire de Basankusu, en remplacement du Lieutenant-Colonel Remy Bokolomba.

Contacté au téléphone par notre Rédaction pour confirmer le fait, Nicolas Alkpanza Mobuli se dit très satisfait de cette nomination et invite le nouveau commandant à faire de la sécurisation des personnes et de leurs biens son cheval de bataille.

Nécessité d’installer un Parquet près le Tribunal

Profitant de l’occasion de la déchéance du commandant Remy Bokolomba, l’élu de Basankusu, dans l’actuel Equateur a remercié les autorités de la Police Nationale Congolaise ainsi que le Vice-premier ministre, ministre de  l’intérieur Evarsite Evariste Boshab Mabunj Mabileng pour l’intérêt qu’ils ont accordé à la sécurisation de cette partie du territoire national.

Ainsi, le député national Nicolas Akpanza insiste-t-il sur l’installation dans cette entité administrative d’un Parquet près le Tribunal de paix conformément, à sa requête n°0132/DM/DPN/ 2016 du 25 mai 2016 adressée au Président du Conseil Supérieur de la Magistrature, jusque-là muette.

Pour ce faire, la population espère que le nouveau commandant mettra tous les moyens à sa disposition pour mettre un terme à l’insécurité qui a élu domicile de dernier temps dans le territoire de Basankusu, fief électoral du député national Nicolas Akpanza Mobuli.

De toute évidence, point n’est besoin de rappeler que la Ville de Basankusu a été traumatisée au mois d’octobre dernier par les bandits à main armée, sous l’œil passif des autorités tant locales que provinciales.

(Pius romain Rolland)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse