Insécurité au centre-ville de Kinshasa: Notre consœur Sarah Lukoji victime d’un enlèvement.

par -
0 212
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Kinshasa, ville province de la RDC, dans la commune de la Gombe précisément sur l’artère du boulevard du 30juin, règne un phénomène d’enlèvement des citoyens qui sont en attente du transport en commun, par de taxi communément appel « ketch ».

Ces gangsters font leur travail sur les grands artères de la ville, en ayant leur équipe au complet soit font semblant d’être aussi des passages. En réalité, c’est une bande des malfrats qui sont là que pour troubler la paix et la quiète de la population après leurs occupations journalière.

Leur présence n’est remarquable aux arrêtes de bus. Ils sont de fois encouragé par la population ; qui voyait comment ces gens emportés une personne sans intervenir, ni lui apporter secours à causer de la peur qui les envahir.

Comment travaille ses personnes ?

Ces bandits ont plusieurs techniques d’enlever les gens, nous avons relevé quelques-uns :

Un de la bande qui conduit, apparait à un arrêt de but comme étant un chauffeur qui n’a pas un itinéraire à prendre et il cible sa proie, puis se rapprocha d’elle en la demandant qu’elle itinéraire celle-ci prends et l’adopte. Il avant un peu et fait des signes  à ses compagnons pour monter et accélère la vitesse en changeant d’itinéraire du départ. Soit

La voiture ketch qui se rapproche de leur victime, en observant de lui l’itinéraire de la personne et en lui confirmant cela, puis c’est un de ces gangsters qui descend du taxi en demandant à leur victime d’être au milieu parce que lui descend à l’arrêt de bus suivant. Une fois au milieu ce dernier est en impossibilité de faiblesse ne sachant réagir face à leur  diffèrent menaces et l’oblige à tout leur donné encontre  sa liberté. Face à cette situation madame Sarah lukoji, victime de cette situation, nous fait part de son enlèvement :

« J’étais sur le boulevard du 30 juin devant le magasin Huawei, sous la pluie du 15 Mai, vers 19h, en attente d’un taxi pour huilerie en faisant le signe indiquant ce tronçon, j’aperçois de loin un taxi rouge qui se rapproché de moi et le chauffeur me dira qu’il parte par là. Je me précipite avec mon porte-monnaie en main et sac à l’épaule pour entrer dans le taxi, subitement je voir un des clients qui étais dans le taxi descendre, pour moi, je crue que c’était sa place que j’allais occuper dans le taxi.  Une fois proche de lui me demande d’entre et me mettre au milieu entre lui et son compagnon qui étais resté dans le taxi». Déclare-t-elle. Elle ignoré que cela n’était que le début de son cauchemar qui était sur le point de commencer.

Elle continue son discours en ajoutant : « j’essaie de résister et refuser de monter à bord de ce taxi, c’est alors que le fameux client tourne derrière moi et attrape ma main puis me fais une clé en me poussant par force dans le taxi en disant en lingala ; otelemisaki biso pamba te, oko mata. Suis tombe dans le taxi et  celui qui était dans le taxi ma tire à l’intérieur pour permettre à son ami d’entre rapidement». Malgré ces multiples cris de secours personnes ne se donné la peine de la venir en aider. Ils étaient en étonnement et se parlait entre eux les passagers qui s’étaient en attente du transport en commun avec elle.

«Malheureusement pour moi, personne n’est venue à mon secours, une fois à l’intérieur, ils m’ont braque un pistolet sur la tête en me demandant de leur remettre mon porte-monnaie que j’avais entre mes mains et mon portable, entre temps, le chauffeur continue d’avance avec rapidité en changea d’itinéraire. Arriver sur 24, ils ont voulu prendre la route qui amène vers le banquet, j’ai aperçu la voix de policiers qui poursuive la voiture à l’aider d’une lance voix en demandant aux autres taximan débarrer au taxi qui m’emmener, une fois la route barré, le taximan du taxi s’est enfuis avec mon porte-monnaie et abandonnant ses collègues, qui ont étaient par la police congolaise qui n’a pas cesser de jouer son rôle de sécuriser la population et je rends grâce à mon Dieu.» a renchérit Sarah.

Pour conclure, nous déplorons l’insécurité qui continue à battre le record en plein centre-ville de Kinshasa, avant que le pire arriver, nous demandons au gouvernement congolais d’agir plus rapidement.

(Sarah MUKUNDI L)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse