Initialement prévu aujourd’hui à Luanda (Angola)

par -
0 690
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de la CIRGL renvoyé au mois de mars 2016

Photo de famille des ministres des Affaires étrangères de la CIRGL à Luanda/Ph. Jean-Paul Baziyaka

A en croire le ministre angolais des Relations extérieures, Georges Chikoti qui a tenu hier un point de presse à Luanda en Angola, le sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de la CIRGL initialement prévu aujourd’hui vendredi 12 février 2016 a été reporté au mois de mars 2016. Entre-temps, les ministres des Affaires étrangères de la région des Grands Lacs continuent les travaux conformément à leur agenda d’activités.

La capitale angolaise abrite du 08 au 12 février, les travaux de la 6ème session ordinaire du sommet des dirigeants de la CIRGL. En prélude au sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement initialement prévu le vendredi 12 février 2016, les ministres des Affaires étrangères des 12 Etats membres de la CIRGL ont ouvert leurs travaux hier jeudi 11 février.

Au niveau ministériel, la délégation de la République démocratique du Congo est conduite par le chef de la diplomatie congolaise, Raymond Tshibanda. Il est accompagné du Conseiller principal du Chef de l’Etat en charge des questions diplomatiques, Kikaya bin Karubi, duCoordonnateur du mécanisme national de suivi de l’Accord-cadre, François Muamba, du Coordonnateur national de la CIRGL, Aimé Kakese, ainsi que des experts du ministère de la Défense nationale.

Selon le service de presse au Cabinet du Minaffeci, la rencontre de Luanda est placée sous le thème suivant : «  Accélérons la mise en œuvre effective du pacte et de ses protocoles pour une meilleure démocratie et stabilité dans la région des Grands-Lacs ». Au centre des discussions des chefs de la diplomatie de la CIRGL, l’examen de la situation sécuritaire dans la région des Grands Lacs, l’adoption du rapport d’activités du secrétaire exécutif sortant, le Professeur Ntumba Luaba, l’adoption du rapport sécuritaire des ministres de la Défense de la CIRGL, l’adoption du rapport des coordonnateurs nationaux et l’analyse des candidatures au poste du nouveau Secrétaire exécutif de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs. Quatre pays sont dans la course, il s’agit de la Zambie, du Kenya, du Soudan et du Sud-Soudan. Les recommandations des décisions des ministres des Affaires étrangères de la CIRGL seront transmises au sommet des chefs d’Etat et de gouvernement renvoyé au mois de mars 2016.

Les efforts de la Rdc salués

Dans son allocution à l’ouverture des travaux, le Secrétaire exécutif sortant a salué le soutien dont il a bénéficié de la part des dirigeants de la région durant son mandat à la tête du Secrétariat de la CIRGL. Il a émis les vœux de voir la région des Grands Lacs relever les défis majeurs de la consolidation de la paix, de la stabilité et du développement durable.

Les représentants de l’Union africaine et des Nations unies ont tous salué les efforts des autorités congolaises dans le processus de paix dans l’Est du Congo. Ils ont pris acte de l’organisation dans les prochains jours à Kinshasa, le 24 et 25 février 2016, de la conférence internationale sur les investissements du secteur privé dans la région des Grands Lacs.

En effet, le ministre angolais des Relations extérieures, Georges Chikoti a quant à lui, salué les efforts des dirigeants de la région dans la mise en œuvre du pacte pour la paix et la sécurité dans la Région des Grands Lacs. Auparavant, dans une rencontre bilatérale, le chef de la diplomatie congolaise, Raymond Tshibanda et son homologue angolais, Georges Chikoti, s’étaient entretenus dans le cadre des relations d’amitié et de coopération entre Kinshasa et Luanda. Les deux personnalités ont évoqué aussi les questions de la paix dans la région.

(JMNK)

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse