« Indépendance cha-cha »: Lutumba Simaro réclame des hommages aux artistes-pionniers

par -
0 719
Lutumba Simaro
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Lutumba Simaro, musicien, auteur-compositeur, de passage, ce 28 juin 2016, au siège de la Société congolaise de droits d’auteurs et droits voisins (Socoda), n’a pas hésité d’exprimer savoir son souci dans l’organisation prochaine des festivités de l’indépendance de la RDC prévues à Kindu, dans la province de Maniema. En effet le président de Ban’a Ok redoute que les musiciens disparus d’African Jazz (groupe musical créateur de la chanson « Indépendance cha-cha », devenue plus tard un hymne continental), soient à nouveau oubliés. Aussi réclame-t-il des hommages en leur mémoire collective.

En dépit de son âge, 78 ans,  le poète s’est dit de prime abord très préoccupé par la mise à l’écart des artistes musiciens pionniers de l’indépendance.  « Pour les quelques jours qui nous séparent de ladite date, je demande au gouvernement congolais de rendre des hommages mérités à ces hommes-là qui ont contribué artistiquement dans la récupération de la souveraineté, en proposant au monde ce qu’ils savaient de mieux, c’est-à-dire faire des tubes légendaires dont ;  Indépendance cha-cha, Table ronde », a déclaré Lutumba Simaro avant d’ajouter : « un tour dans leurs tombes pour ne mettre ne fût-ce que de la chaux et passer un coup de ballet, ça sera un tant soit peu une bonne reconnaissance à ces artistes qui ont légué à l’Afrique des héritages sonores qui sont exploités partout », a-t-il dit.

Cet ancien chef d’orchestre du groupe de l’OK Jazz de feu le Grand maître Franco Luambo Makiadi, reste convaincu que s’il demande autre chose de plus grandiose, autant de raisons seraient avancées, notamment le passage au parlement, le ministère du Budget,… c’est pour cela qu’il s’est limité à introduire sa requête sur un coup de ballet dans les tombes, par exemple, de : Roger Izeidi (auteur compositeur de Indépendance cha-cha), Grand Kallé (l’exécutant), Docteur Nico, Déchaux Mwamba, Vicky Longomba, ….

C’est aussi, croit-il, l’occasion de rafraichir la mémoire des dirigeants congolais sur la part importante des musiciens d’African Jazz dans cette célébration nationale. Rappelons que les Etats africains, pour la plupart du sud du Sahara, célèbrent aussi leurs fêtes nationales d’indépendance avec la chanson « Indépendance cha-cha » chantée par les musiciens pionniers de l’indépendance congolaise.

(Onassis Mutombo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse