Inauguration siège « Koffi Central » Koffi Olomide attend l’indemnisation

par -
0 1515
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

« Koffi Central » mis à sac en janvier 2015

L’opinion musicale congolaise se rappelle que le siège « Koffi Central 5/5 » localisé sur l’avenue Oshwe  62/A  quartier  Matongé, dans la commune de Kalamu,  propriété de l’artiste musicien congolais  Antoine Agbepa Mumba  dit Koffi Olomidé,  aurait été mis à sac et dévalisé lors des manifestations  du 19, 20 et 21 janvier 2015.  Intervenant sur un plateau de télévision quelques jours après la sortie officielle de son album intitulé « 13ème apôtre » et le démarrage des activités du label « Koffi Central » qui s’est déroulé  avec faste le mardi 13 octobre dernier  justement à cet immeuble totalement  rénové servant  désormais  du siège des activités de son label « Koffi Central »,  celui qui se surnomme  le  « réparateur des cœurs brisés », tout en remerciant  tous ceux qui de près ou de loin l’ont soutenu, a réitéré un grand besoin de bénéficier  de son indemnisation  promise par les autorités du pays, selon ses  propos.

Par ailleurs , le jeune pato  Koffi central  donnant  ses impressions  sur  le comportement de son disque  « 13ème apôtre » sur le marché, voulu le dernier dans la production des chansons  inédites,  a déclaré avoir battu le record en vente en moins d’une semaine à Paris, où se trouve le principal  siège européen  de « Koffi  Central » avec plus de 22.000 exemplaires vendus.

Quant à son devenir après la sortie  du « 13ème apôtre », il  affirme : « Je reste  toujours musicien  chanteur. Mais  je me  préoccupe  plus de  la production de jeunes artistes  à l’Américaine. Par un suivi  dès le début… ».

L’artiste  qui propose  à son public la consommation sans modération de ce tube de trente-six  chants et sept génériques   réalisés après  de trois ans de studio, affirme qu’en dehors de son caractère jugé à tort ou à raison de « provocateur »,  l’homme aux mille idées  est resté égal à lui-même à travers de belles mélodies à écouter absolument. Après avoir chanté  « Dieu voit tout », « Apostolo ya Yesu », « Sauve qui peut », « Petit frère ya Yesu » … voilà de nouveau  Mopao   Mokonzi  Quadra Koraman  en reconnaissance  envers  son  Eternel  Dieu   démontre de nouveau ses talents,  accompagné de sa protégée  « l’honorable »  Cindy le Cœur,  directeur artistique et tout le Quartier  Latin International, avec la participation  en feat  des artistes Atshuamo  Evoloko  Lay Lay  et Ferré  Gola.

(Franck  Ambangito)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse