Inauguration du bâtiment administratif du Gouvernement

par -
0 892
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Un rêve devenu une réalité vivante

Qui l’eut cru, qui l’eut donné la moindre chance de conduire la République Démocratique du Congo à 29 ans d’âge de son avènement à la magistrature suprême ? Aujourd’hui, même le plus sceptique se suisse les lèvres  au regard des empreintes que Joseph Kabila ne cesse d’apposer sur les infrastructures modernes. D’ailleurs en son temps dans l’un de ses discours, Joseph Kabila Kabange l’avait dit « Si vous ne croyez pas à la parole, croyez du moins à mes œuvres », un extrait tiré des Saintes écritures, faisant référence aux juifs sceptiques aux enseignements de Jésus-Christ. Ceci dit, certains des congolais qui ne croyaient plus en leur nation, Joseph Kabila les a invités à mettre un peu d’eau dans leur verre pour observer les réalisations qui se font en République Démocratique du Congo.

Ces réalisations, aujourd’hui mises en exécution par le Premier Ministre qui a cru en cette vision de la Révolution de la modernité. Aujourd’hui, la République Démocratique du Congo est en train de revêtir sa plus belle robe d’antan, lorsque le Congo était le Référence d’une Europe des noirs « Poto moyindo ».

Hier, sur la Place Royal, ce qui a été comme un rêve est devenu une réalité avec l’inauguration du bâtiment administratif devant abriter les différents cabinets ministériels. D’un coût équivalent à plus de 36 millions de dollars décaissés de la Banque Centrale du Congo, montant venant du contribuable congolais, le chef de l’Etat, par sa vision moderniste, sous la conduite du Premier Ministre Augustin Matata Ponyo ont défié la colonisation de triste mémoire en dotant aux congolais d’un impressionnant tour, dénommé « Bâtiment intelligent ».

L’intelligence de ce bâtiment est le fait d’avoir en son sein plus d’une centaine de caméras susceptibles de dénicher tout agent nuisible ; le bâtiment dispose de 9 niveaux, outre le sous-sol et le rez-de-chaussée. Peu avant son inauguration, le chef de l’Etat Joseph Kabila a procédé à l’inauguration d’un monument, symbole de l’unité nationale. Ce chef d’œuvre représente un homme, une femme  et un militaire, tous tenant le drapeau en signe d’unité nationale, de fraternité pour une seule nation, la République Démocratique du Congo.

Ceci dit, la maturité de la République Démocratique du Congo qui a commémoré les 55 ans d’âge est prouvée par une gestion des finances publiques continue, d’une gestion orthodoxe, fruit d’un effort continu, en s’appropriant son destin par l’élaboration de ses projets, de les financer puis les mettre en exécution.  Car, dans la vie d’un être humain, devenir propriétaire d’une parcelle est un motif de respect, d’indépendance, d’admiration et parfois de convoitise. C’est dans cette logique que s’inscrit désormais la République Démocratique du Congo sous le régime de Joseph Kabila Kabange, régime assis sur la conviction de la modernisation des infrastructures. Hier, c’était la modernisation des infrastructures routières, la pose des ponts, la construction d’une centrale d’adduction d’eau de Ngaliema. Pas plus tard qu’avant-hier, c’était le géant flottant du fleuve, à savoir le bateau ITB Colonel Kokolo, aujourd’hui c’est l’immeuble intelligent de la Place de l’unité ex-Place Royal qui remet le Congo sur la scène d’admiration.

N’en déplaise aux uns, Joseph Kabila s’inscrit dans la logique de faire respecter les Congolais par son programme de la Révolution de la modernité, une façon de doter le Congo des infrastructures dignes de son rang.

Lancés depuis le 02 août 2013, les travaux de la construction du bâtiment intelligent ont pris fin ce lundi 20 juillet 2015, soit 23 mois d’intenses travaux, sur fond propre du gouvernement de la République Démocratique du Congo.

(Pius Romain Rolland)

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse