In memoriam: L’an III de la mort de « King Kester » et l’an 22 de celle de « Strervos Niarcos »

par -
0 560
King Kester Emeneya et Strevos Niarcos
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

*Exposition et affrontement des Sapeurs de Kinshasa et de Brazza

Le monde musical  kinois  se  prépare à commémorer  vers la fin de la première quinzaine de ce mois de février 2017,  deux événements de taille : le troisième anniversaire de la disparition de l’artiste musicien Emeneya  Mubiala  autrement dit « King Kester », patron  de Victoria Eleison  et  celle de « Strervos Niarcos  le N’Ganshie »  qui vient  de totaliser vingt-deux ans  sous terre.

Pour l’an III de King Kester «  roi de Masatomo, kua zolo zonso muntu ya zamani », les états- major de tous les staffs des  « Victoriens » sont en alerte et se préparent en conséquence.

D’après le programme officiel prévu à Kinshasa, l’on signale le dépôt de fleurs  sur sa tombe  à la  Nécropole « Entre Ciel et Terre » dans la commune de la N’Sele  le 13 février 2017 qui sera précédé par une messe des suffrages  en attendant  une exposition  photos qui partira du 9 au 12 février. Sans mettre de côté la publication d’un livre biographique  sur King Kester écrit par un préfet d’une école de sa ville natale  de Kikwit (province du Bandundu)  qui est déterminé à y prendre part.

La sape étant liée à la personnalité de « King Kester,  une  soirée défilée est prévue au Palm Beach et connaitra  la participation  des  sapeurs de Kinshasa , de Kikwit et ceux  de Brazzaville. Pour leur part,  les musiciens de l’orchestre Victoria Eleison Dream Team Dream Band (VDTDB)  se proposent de saisir cette occasion pour présenter solennellement  l’affiche de leur opus intitulé « Match d’entraînement ». Entretemps,  son frère biologique Joly Mubiala en séjour en Europe est attendu à Kinshasa pour la finalisation de son tube « Hommage à King Kester »  qui a connu l’accompagnement d’une autre formation démembrée  « Dream Team Dream Band la  lutta continua victoria ae certa ».  Sans mettre de côté, le bouillant Patou Ziana qui compte lancer l’opus « This is me 2 » en vue d’immortaliser « King Kester ».

Tandis que la journée  10 février sera également consacrée  au dépôt de gerbes de fleurs sur la tombe de « Strervos Niarcos » ,  le pape de la Sape initiateur de la « Religion Kitendi »,  au cimetière de la Gombe. Ainsi , pour éviter tout dérapage souvent  constaté lors de pareilles occasions ,  l’intrépide  « Papa Griffe »,  surnommé le « sapeur d’Etat »  a, non seulement lancé un message à  tous les sapeurs  de Kinshasa  et de Brazzaville de ne pas  seulement se faire enregistrer mais aussi à être présentable  et,  surtout, d’éviter la profanation , respect dû aux morts. La prestation publique  aura   lieu à la place des artistes. Ami et collaborateur des musiciens, « le N’Ganshie  Strervos Niarcos » avait aussi des talents de chanteur. Il s’est illustré à travers les chansons  telles  « Dernier Coup de Sifflet », « Nostalgie personnelle », « Chérie Ade », « Kinshasa – Brazza », « Epaka ekomi na 2ème période », « Kinshasa village natal » et autres… Réalisées avec le concours de Papa Wemba, Bozi Boziana,  Luciana Demingongo, Evoloko  Jocker et Fataki.

(Franck Ambangito/Cp )

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse