Immortel : Papa Wemba admis dans l’ordre des « penseurs universels pour la paix »

par -
0 1413
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Reconnaissances et distinctions ne se comptent plus pour celui qui a rendu l’âme sur scène dans la banlieue Abidjanaise d’ ANOUMABO, le 24 avril dernier. Elevé à titre posthume au grade de « commandeur » de l’ ordre national du mérite Ivoirien par Alassane OUATTARA avant d’ être admis une semaine plus tard à Kinshasa par Joseph KABILA dans le très serré ordre des héros nationaux KABILA – LUMUMBA, « le dernier roi de la Rumba congolaise » demeure un symbole éternel.
Près de deux mois après sa tragique disparition, les hommages planétaires ne tarissent pas pour saluer à juste titre, la mémoire du chef du village « MOLOKAI ».
Samedi, c’était le tour du centre universel pour la paix des nations et des continents, le CULPAC d’immortaliser de la plus belle façon, l’ un de ses plus grands ambassadeurs. L’ ONG internationale des droits congolais spécialisée dans la promotion de la culture de la paix a décidé d’ élever Jules Presley WEMBADIO au grade du prestigieux « Ordre des penseurs universels de la paix ».
En accordant cette distinction au maitre d’ école, le CULPAC dit reconnaitre les loyaux services rendus à la nation congolaise, à l’ Afrique et au monde par Papa Wemba de son vivant.
« Papa Wemba a été un penseur universel pour la paix au niveau du Culpac. Il devrait être officiellement établi penseur universel pour la paix le 4 juin 2016 lors de la grande cérémonie au stade des Martyrs de Kinshasa, une date fixée bien avant sa mort. Malheureusement, c’est sa fille Orphée qui a reçu à titre posthume son trophée, avec la chanson qu’il a enregistrée pour la paix et l’éducation pour tous. Le Culpac l’a ainsi immortalisé en plaçant son trophée à côté d’autres grandes personnalités du monde qui ont œuvré pour la paix, telles Nelson Mandela, Abdou Diouf, Mahatma Ghandi, etc » a déclaré M. Daniel SANTU BIKO, secrétaire général du CULPAC en dévoilant devant l’ assistance et un parterre de journalistes, une effigie du fondateur de VIVA LA MUSICA sous une atmosphère ponctuée d’ émotions.

WEMBA immortalisé dans le sanctuaire de la paix aux cotés de KIMPA VITA, MARTIN LUTHER, MANDELA, GHANDI…
Une Sobre cérémonie mais à très forte valeur symbolique. L’événement organisé à la cité de la paix, le siège du CULPAC, au quartier GB dans la commune de NGALIEMA s’est déroulé devant des représentants des ministères de l’ intérieur et des affaires étrangères, des hauts cadres du CULPAC ainsi que les membres de famille et proches de l’ artiste. La décoration a coïncidé avec l’élévation du drapeau RD Congolais au siège de cette organisation, présente dans une trentaine de pays en Afrique, en Europe et dans les Amériques.
« Les gens doivent savoir que les deux dernières chansons de PAPA WEMBA sur la paix et l’éducation pour tous devraient être produites par le CULPAC » a martelé le numéro un congolais du centre regrettant tout de même que l’ œuvre n’ ait jamais été réalisée. Et de renchérir « On venait de l’Europe en partance pour Kinshasa, on s’est vu dans l’ avion et on s’ est vite mis d’ accord sur le projet. Il nous a dit avec qui il comptait travailler pour ses deux chansons. Il avait concert samedi à Abidjan, il a promis de vite revenir à Kinshasa pour matérialiser l’initiative mais voilà qu’il nous reviendra en cercueil ».
Icone de la musique, l’effigie de PAPA WEMBA trône désormais en grand format sur un mur du somptueux salon du CULPAC. La photo de KURU rejoint celles de plusieurs autres personnalités mondiales qui ont marqué leurs époques au service de la paix. A ses cotés se trouvent notamment, le Sud-Africain Nelson MANDELA, l’ Afro – Américain Martin LUTTHER KING, la congolaise KIMPTA VITA, l’ indien GHANDI et bien d’ autres…
L’ impérissable WEMBA
L’ élévation à titre posthume du roi de la sape a réjoui l’ assistance, particulièrement, sa famille et ses proches conviés à la cérémonie. Pour son frère biologique, Jules MASUA, PAPA WEMBA est parti sans jamais partir. Il s’est dit touché par cette distinction avant d’ exhorter le monde entier de continuer à honorer la mémoire de l’ icône. Même sentiment de satisfaction pour RIVA KALIMASI dit MONGALI, proche du défunt. Lui qui a joué avec le KURU YAKA dans la mythique « la vie est belle » éprouve tout le mal du monde à se remettre de sa peine. « Je demande à ses adulateurs de ne jamais l’ oublier » a-t- il réagi à une question du reporter de groupelavenir.org
Rappelons que pour immortaliser l’artiste, l’hôtel de ville de Kinshasa avait promis lors de trois jours d’obsèques à Kinshasa, l’érection d’un mausolée en l’honneur du chanteur qui repose pour l’éternité à la nécropole entre terre et ciel.

Jean Pierre KAYEMBE

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse