Identification et enrôlement des électeurs: Près de 300 observateurs de la société civile mis à niveau

par -
0 242
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La Maison des élections a servi de cadre à cette importante journée de mise à niveau initiée par la Coordination du Panel des experts de la société civile en faveur des 300 observateurs électoraux délégués par leurs structures respectives et qui suivent de près le bon déroulement de l’opération de l’identification et de l’enrôlement des électeurs à Kinshasa. La présence des experts de la CENI, de même que la qualité des intervenants ayant, pour la plupart, plusieurs années d’expérience nationale comme internationale dans l’observation des élections, a permis non seulement de rappeler aux participants les baba de l’observateur, mais surtout de renforcer leurs capacités en prélude de la tenue des élections proprement dites.

La matinée s’est ouverte par le mot d’accueil et d’orientation de la journée par le Coordonnateur du Panel des experts de la société civile, M. Dieudonné Mushagalusa. Le Coordonnateur a remercié les participants pour leur forte présence qui témoigne de leur intérêt sur la question de l’observation électorale, mais aussi et surtout de la marque de confiance vis-à-vis du Panel des experts et de la société civile dans son ensemble. Dieudonné Mushagalusa a circonscrit en trois objectifs, la tenue de cette journée : Impliquer tout un chacun dans la crédibilisation du processus électoral : de l’identification et l’enrôlement des électeurs jusqu’à la proclamation des résultats définitifs des élections sans pour cela attendre les seuls avis des experts venus de l’étranger ou des déclarations des politiciens véreux ; Réaliser une réappropriation du processus en rappelant que le rôle de la société civile est non seulement de faire des observations critiques à la CENI mais aussi de contribuer à la consolidation et à la production d’un fichier électoral crédible et accepté par tous ; Rappeler les missions de l’observateur électoral qui a le devoir de se prononcer de manière objective à travers des rapports d’observation et ce, malgré les pesanteurs internes et externes actuelles autour du processus de la Révision du fichier électoral.

Cette introduction de Dieudonné Mushagalusa a été suivie par le mot d’ouverture de la journée prononcée par Mme Anne-Marie Mukwayanzo, Secrétaire exécutif provincial de la CENI-Kinshasa, venue représenter le Vice-Président de la CENI, Norbert Basengezi empêché.

Dans son mot, Mme Anne-Marie Mukwanyanzo s’est dite heureuse de participer, au nom de la Commission Electorale Nationale Indépendante et du Secrétaire exécutif national, à cette journée de mise à niveau des observatrices et observateurs qui accompagnent la Centrale électorale dans le processus de la Révision du Fichier électoral lancé à Kinshasa depuis le 28 mai 2017.

Désiré Molekela planche sur le rôle, mission et mandat d’un observateur électoral

La matinée s’est clôturée par la communication suivie d’un débat animé par le Directeur de la sensibilisation de la CENI, M. Désiré Molekela, sur « Le rôle, mission et mandat d’un observateur électoral ».

On retiendra de cette communication très succincte que l’observateur électoral est le témoin de ce qui se passe dans le centre d’inscription et plus tard dans le bureau de vote. Sa mission pourrait se résumer aux quelques verbes suivants : observer, noter, suggérer et faire des recommandations à la CENI.

Pour l’orateur, il se distingue deux types d’observateurs : nationaux et internationaux. Ceux-ci mènent également deux types d’observation : à court terme relatif à une activité précise du cycle électoral comme actuellement l’identification et l’enrôlement des électeurs et une observation à long terme, qui vise à évaluer la transparente et la crédibilité de l’ensemble du processus électoral.

Le Directeur de la sensibilisation de la CENI a énuméré quelques mandats ou activités précises que l’observateur est appelé à accomplir dont l’observation du climat sociopolitique ; le respect des règles des droits ; les cas de violences et de corruptions, l’ouverture effective et à l’heure indiquée d’un bureau les jours de l’enrôlement ou d’un vote ; la disponibilité des matériels ; le bon déroulement du vote ou le respect des procédures et des documents requis pour l’identification et l’enrôlement d’un électeur ; les irrégularités qui entravent le bon déroulement des opérations.

Cependant, l’observateur n’établit pas qu’un rapport négatif. C’est dans ce sens que Désiré Molekela a tenu à souligner que l’observateur à également des devoirs. Il est invité à obtenir une accréditation effective de la CENI ; se faire connaître auprès du Président du Centre d’Inscription (PCI) ; mettre un signe distinctif ou ne pas s’ingérer dans le déroulement d’une opération, etc. Après une petite pause-café, les participants ont eu une seconde partie de la journée consacrée à trois communications…

(JMNK/Ceni)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse