Identification et Enrôlement des artistes

par -
0 478
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Banza Mukalay échange avec les opérateurs culturels

Béatrice Hôtel a servi de cadre, hier 23 mars, à un échange aux écrivains, humoristes, comédiens, musiciens, opérateurs culturels avec le Ministre de la Culture et arts sur les multiples desiderata dans ce secteur ô combien créatif.

Dans son mot de bienvenue, Banza Mukalay a, tout d’abord, félicité les hommes et femmes de la culture pour leur travail. Faisant le parallélisme entre les œuvres égyptiennes et celles des congolais, le ministre de la culture a encouragé les artistes d’ici à produire les chefs d’œuvres parce que c’est eux qui règlent le temps.

De ce fait, le discours de Madame la Directrice de cabinet du ministre a circonscris cette rencontre qui s’est déroulé dans une ambiance bon enfant. Son intervention qui a porté sur la sensibilisation à l’opération d’identification et d’enrôlement des artistes, écrivains et opérateurs culturels.

Faisant allusion aux ateliers ténus, à Kinshasa et Lubumbashi sur la « transformation des associations culturelles en entreprises culturelles créatives », qui à son sens, ont répondu à la préoccupation de tous de voir la culture pilier de développement durable comme l’économie, l’environnement et le social. Pour Marie José Kazadi, « pour que notre culture telle qu’elle fonctionne puisse jouer un rôle majeur dans le développement socioéconomique et environnemental du pays, les deux séminaires-ateliers de l’hôtel Venus de Kinshasa et Parc Hôtel de Lubumbashi, animés par des Experts, ont fait l’autopsie du régime juridique d’association sans but lucratif qui régit la quasi-majorité des structures culturelles actuelles ». Et de proposer que « pour améliorer le sort de l’artiste, de l’écrivain et de l’opérateur culturel afin de jouer un rôle non négligeable dans le développement économique de notre pays, une prise de conscience collective et individuelle s’impose au niveau de chaque acteur ».

Identifiez-vous, enrôlez-vous, et les anciennes cartes d’artistes ?

A en croire cette dame, c’est depuis le 17 octobre 2015 que le Ministre de la culture et arts a signé le communiqué demandant aux artistes, écrivains, comédiens et opérateurs culturels d’aller s’identifier au ministère en vue d’élaboration d’un annuaire culturel du Congo. Ceci favorisera, a-t-elle  cru, à l’intégration des artistes au sein de coopération artistiques et voir même pour faciliter certaines démarches aux ambassades pour l’obtention des visas.

Elle en a appelé à la prise de conscience des hommes et femmes de la culture de faire de l’identification sa préoccupation, afin de permettre au ministère d’achever la phase de Kinshasa et se tourner vers les provinces.

Dans les échanges entre le Ministre national, Provincial, Secrétaire général à la culture et aux arts, et les participants, nombreuses ont été les préoccupations et questions qui ont été soulevées notamment : « le droit de sortie des artistes », « l’octroi des subventions au Fond de promotion culturelle », « l’évolution de la Socoda »,…. Retenez que la réaction majeure reste celle évoquée sur la doublure en vue des cartes d’artistes vendues jadis par ce même ministère et la nouvelle identification exigée.

La réponse donnée est demeuré aux oreilles de certains artistes non convainquant dans la mesure où c’est la même institution qui a octroyé aux hommes de la culture des identifiants, et qui veut encore les enrôler et identifier.

(Onassis Mutombo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse