Hôpital Lisungi au quartier Cité verte

par -
0 754
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Une trentaine de femmes sortantes-retenues enfermées dans un local exigu

A l’hôpital Lisungi (traduire : Entraide) une trentaine de femmes sortantes-retenues expérimentent une situation de détenues, avec ce que cela implique de perte de dignité humaine. Il nous revient que cet établissement hospitalier d’obédience catholique est situé au quartier Cité verte, dans les périmètres de la place du Triangle, dans la commune de Selembao. Ce sont pour la plupart des mères sorties de Maternité et qui, au bout du compte, se sont révélées dans l’impossibilité d’honorer leurs factures dont la moins élevée, révèle la source, affiche cent-cinquante mille (150.000fc) francs congolais.

« Il y a des factures pour des soins de césarienne, et celles-là avoisinent trois-cent soixante mille (360.000fc) francs congolais. Comme le terme l’indique, les sortantes-retenues ci-concernées sont des déshéritées venues de Kasangulu, de Kimwenza, de Matadi-Kibala, des quartiers défavorisés de Mont-Ngafula et de Selembao. Certains bébés parmi les retenus ont déjà atteint l’âge de ramper », a témoigné un père de famille.

Pour l’heure, la gestionnaire de l’hôpital, une religieuse, n’admet pas de paiement partiel, en termes d’avance. Les maris des sortantes-retenues sont tenus de verser la totalité des frais au comptant. Face à leur cause commune, ces femmes ont développé une solidarité interne. Les rares qui reçoivent de visites partagent leur assiette avec d’autres. Survie oblige, elles se livrent et monnayent de petites occupations : nettoyer la lessive et la vaisselle d’autres malades, tresser les cheveux aux femmes qui s’apprêtent à sortir de la maternité.

Quid du phénomène sortant-retenu dans les établissements hospitaliers  

A l’instar du caméléon qui incarne des couleurs, la pauvreté, dans ses manifestations extrêmes, empêche l’individu voire les membres d’un foyer d’accéder aux soins de santé de qualité et de se prendre en charge. Dans le système éducatif congolais, l’école retourne chez eux les enfants qui ne peuvent payer les frais de scolarité. Dans le secteur des soins de santé par contre, quiconque n’honore pas la facture après un séjour hospitalier, est interdit de retourner chez lui.

« Si tu me donnes du poisson, je mangerai une fois ; si tu m’apprends à pêcher, je n’aurai plus faim », renseigne une sagesse chinoise. Faute d’agir sur les causes pour atténuer les effets, des politiciens congolais mesurent leur cote de popularité en tirant quelquefois sur la corde sensible qu’est l’expression d’une solidarité spontanée sur des sortants-retenus, partant de l’hôpital général de référence de Kinshasa. C’est alors que ces derniers sont quelquefois agréablement surpris en assistant, tambour-battant, à la solde de leurs dettes.

Quand le Chef de l’Etat en appelle à la solidarité nationale

En fin octobre 2013 devant le congrès, Joseph Kabila a prononcé un discours (dont un extrait suit), consacrant la clôture des assises des Concertations nationales. « Grâce aux Concertations nationales, demain sera différent d’aujourd’hui. L’émergence de la RD Congo exige en effet, que chacun s’engage et que, là où il sert la République, il s’améliore. Par- delà la mobilisation générale, c’est donc à un changement profond que nous sommes individuellement et collectivement appelés », a lancé le Chef de l’Etat.

(Citation) « Pour le pari de l’heure, en effet, le garant de la nation appelle à la mobilisation générale et à la prise de conscience collective. «Pour mettre en place les bases d’une société juste et bannir toute forme de discrimination afin de construire une société solidaire, nous devons assurer à nos frères et sœurs avec handicap une représentativité dans les institutions publiques et privées. Ils doivent être protégés. Je demande au gouvernement de concevoir et de mettre en application, dans le plus bref délai, un programme national relatif à l’éducation des enfants avec handicap. (…) (Fin de citation).

(Payne)

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse