Hommage à Arthur Z’Ahidi Ngoma à Paris, en France: Jean Paul Kasende, patriote congolais, mobilise pour les derniers hommages

par -
0 586
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Rappelé dans l’au-delà le 05 octobre 2016 depuis Paris, en France, l’ancien vice-président de la République démocratique du Congo Arthur Z’Ahidi Ngoma a été inhumé ce samedi 15 octobre 2016 au cimetière de la Nécropole entre Terre et Ciel, sous une pluie de bénédiction.   Après les derniers hommages rendus par le Président de la République Joseph Kabila Kabange, Chef de l’Etat, le décorant à titre posthume, de l’Ordre national des Héros nationaux Kabila-Lumumba par l’Ordonnance lue par le Chancelier des Ordres nationaux,  le vendredi 14 Octobre 2016, dans le Hall du Palais du Peuple.

Toutes les sensibilités politiques y étaient pour lui rendre les derniers hommages, de cet illustre personnage social, du monde scientifique que politique. Les témoignages en son honneur ont fait de Arthur Z’Ahidi Ngoma, l’homme du consensus. Figure de proue au Dialogue de Sun City en Afrique du Sud, il s’est éteint en plein processus du Dialogue politique inclusif, à la Cité de l’Union africaine.

Cependant, une note flatteuse nous parvienne de Paris, en France où il a rendu l’âme. A en croire, le Patriote Jean Paul Kasende, Coordonnateur de la Structure Hommage aux Nationalistes Lumumbistes Exécutés en 1961, Honlex 61 en sigle, l’Ambassade de la République démocratique du Congo à Paris n’a pas mis à la disposition des Congolais mais aussi de tout citoyen voulant rendre les derniers hommages au professeur et ancien vice-président de la République, le livre de condoléances. C’est pour autant dire que cet ambassadeur en tout novice, a manqué à un devoir protocolaire. Il importe donc à la Centrale (terme administratif pour dire le Ministère des Affaires étrangères) de renforcer les capacités de ses ambassadeurs sur des notions préliminaires du protocole d’Etat.

Cette anomalie et/ou dysfonctionnement des officiels congolais ne donne pas bonne image de la République. Il justifie cela par le simple fait que le défunt Arthur Z’Ahidi Ngoma était un homme d’Etat ; acteur politique mais aussi professeur dans plusieurs universités. Sa mort ne pouvait pas passer inaperçue comme une simple boîte aux lettres. A en croire le nationaliste et patriote Jean Paul Kasende, cette mésentente relève  de la volonté de la famille biologique de l’illustre disparu, ce qui lui laisse dire que l’ancien vice-président de la République n’appartenait plus à la famille biologique, mais à la nation, à l’instar du héros national Patrice Emery Lumumba.

Ainsi donc, pour pleurer ce Congolais de haut rang, Jean Paul Kasende, qui a pu mobiliser des Congolais venus d’ailleurs pour lui rendre un dernier hommage à Paris en France, fruit de son dévouement à sa mère partie, la République démocratique du Congo.

Pour mieux rendre hommage au Professeur Arthur Z’Ahidi Ngoma, cet ancien vice-président de la République démocratique du Congo, parmi les quatre, la Rédaction du Journal L’Avenir illustre ses dernières photos prises au Dialogue politique inclusif, à la Cité de l’Union africaine.

(Pius Romain Rolland)

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse