Héritier Watanabe a réussi sa 1ère répétition

par -
0 891
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le chanteur Héritier Watanabe a effectué sa première sortie publique. Une séance de répétition qui a drainé un monde fou à la Place des Nobles dans la commune de Kasa-Vubu. Watanabe a procédé au recrutement de chanteurs et danseuses. Dans son bureau, il a récupéré un porte-parole de Maison Mère et quelques musiciens de Maison Mère dont la l’intégration n’a pas encore été confirmée. Le nouvel idole était obligé d’être transporté en « tshipoyi » jusqu’à sa résidence momentanée du quartier Beau Vent dans la commune de Lingwala en parfaite sécurité. Il faudrait dire que cette première répétition, en zone rouge localisée non loin de la Zamba Playa, fief de Werrason et l’espace « Chez Mama Kulutu1, 2, 3 » où évolue Ferré Gola, présageait un bon signe.

  • Profil de Héritier Watanabe

Il a presque «sacrifié» une partie de sa jeunesse au profit du Phénomène Werrason, le Roi de la Forêt à travers de bons et loyaux services pendant près de 17 ans tous les échelons, chargé de discipline chef d’orchestre vice-président et président du groupe Wenge Musica Maison Mère. A trente trois ans, celui qui était surnommé «Wata plus le dernier fils», cinq ans «d’adoption» dans la résidence de «Ya Nkoy», a décidé de se séparer de son ancien patron, une démission qui a fait couler beaucoup d’eau sous le pont. Au cours d’un point de presse tenu à l’espace Roméo Golf de la Gombe le vendredi 24 avril 2015, il a reconnu la vraie valeur des journalistes et veut inaugurer une nouvelle vision musicale, 25 ans après le discours de Mobutu le 24 avril 1990 introduisant l’ère de la démocratisation. Héritier Watanabe s’est montré plus croyant que jamais, et rêve grand…

De son vrai nom Botombo Kabeya, le chanteur Héritier Watanabe, aujourd’hui se surnommant « Maître Supérieur Boss Life Moto na Tembe » s’est présenté devant la presse le vendredi 24 avril dernier dans une salle pleine à craquer. Les chevaliers de la plumes, ses fans et ses amis regroupés au sein de l’ASBL « les étoiles », son agent en marketing Sylvain BH, ainsi que ses différents mécènes, entre autres Georges Koshi, ont tous répondu au rendez-vous de la vérité sur sa démission du groupe Wenge Musica Maison Mère (WMMM) pour lequel il s’est donné corps et âme, tant du point de vue artistique que celui de l’organisation administrative. Ce n’est pas en vain que le « Phénomène Werrason » l’a surnommé « le Dernier Fils  de Maison Mère».

S’est-t-il comporté en Brutus face à César: « Toi aussi mon fils tu m’as trahi ? ». L’on croit que non, Héritier Watanabe a été clair dans ses propos face à la presse. Tout en étant reconnaissant envers son « père artistique » le jeune artiste a déclaré : « Un enfant qui a atteint son âge de maturité doit déjà penser à quitter le toit familial en vue d’appliquer les rudiments de l’éducation acquise. Sans nul doute Werrason est un Grand Formateur pétri de talent… ».

*Projet immédiat

De part sa formation musicale reçue, Hériter Watanabe compte se lancer dans une carrière solo en ajoutant sa « propre touche musicale », il a donné la priorité à la réalisation d’un album dont les travaux d’enregistrement vont débuter à la fin de ce mois, a-t-il dit. « Je suis à la recherche d’une structure originale non un groupe d’accompagnement. Je suis en train de cibler les amis musiciens pleins de talent en vue de la réalisation de ma première œuvre. Trouver de nouvelles inspirations et m’imposer à ma manière dans l’amour d’un travail bien fait comme je l’ai toujours respecté pour tous mes fans au sein de l’orchestre Wenge Musica Maison Mère … »

*Qui est derrière Héritier ?

S’est-t-il posé la question. Et d’y répondre : « Je suis un fervent chrétien catholique. Je crois en l’Eternel Tout Puissant. Comme mon support de ma propre vie et devenir un support pour les autres… Et, suis sûr que les fanatiques de Maison Mère vont me suivre et apprécieront mon travail. Il a prétendu qu’il n’a pas conclu des contrats avec le producteur ivoirien David Monsoh, encore moins avec le producteur Koffi Olomide, responsable du label ‘Koffi central’. Après plusieurs humiliations subies, il était temps de partir, j’attendais l’heure H, le temps de maîtriser encore d’autres données.

*A propos du concert « Flèche Ingeta » du GHK

Aux dires du chanteur Héritier Watanabe, il ne s’agissait guère du concert de présentation de l’album « Flèche Ingeta Ezui Ezui » mais plutôt, d’un simple événement en duo entre Werrason et ses deux invités, à savoir Papa Wemba et J.B Mpiana qui n’ont pas chanté dans « Flèche Ingeta » pour lequel il a été le premier musicien de WMMM à faire la publicité. Il était donc difficile pour lui d’y prendre part ne fus que par respect aux fans car il était de retour à Kinshasa une semaine avant le concert après avoir séjourné en Europe pour des raisons familiales, il était convoqué à un tribunal pour enfance. Malgré cela, il s’est dit préoccupé par la promotion de ses deux chansons qui y sont contenus.

Accusé d’être à la base de nombreux départs…

Reconnaissant des erreurs ou mieux ses fautes, Héritier Watanabe a prétendu faire le toilettage artistique ‘Qui veut noyer son chien, l’accuse de rage’, a-t-il fait allusion. Face aux racontars et insultes en sa personne, l’artiste déterminé à y mettre fin par la production de son œuvre. « Je suis allé seul, je suis sorti par la grande porte officiellement en déposant ma démission. C’est un respect de procédure et cela, contrairement aux autres dissidents qui m’avaient précédé… Il nie avoir autour de lui quelques membres du bureau de WMMM encore moins des musiciens. « Je ne dois rien à Werrason … Je fais ma route, le vin est tiré, il faut le boire », a-t-il conclu.

(Franck Ambangito)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse