L’Institut panafricain cardinal Martino ouvre ses portes

par -
0 1049
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

L’Institut panafricain cardinal Martino ouvre ses portes

L’Institut Panafricain Cardinal Martino (IPCM) se veut une réalité vivante dès cette année académique 2015-2016. Ce, dans les installations de l’Université catholique du Congo (UCC), à Kinshasa Limete, en attendant ses propres installations à Mont Ngafula. C’est ce que l’on peut retenir, en substance, du nouveau Directeur général de l’IPCM, l’abbé Robert Kamangala, successeur d’Apollinaire Malumalu.

 Abbé Robert Kamangala, DG de l’IPCM/Ph. Bannière de Dieu

Créé  en 2010,  l’IPCM, un Institut de hautes études en Sciences sociales, vient enfin d’entamer sa cure de jouvence, en prévision de son ultime envol. En effet, depuis le mois de mars dernier,  l’Institut Panafricain Cardinal Martino est sous la direction de l’abbé Robert Kamangala, en qualité de Directeur général. Celui-ci se dit déterminé à redonner vie à toutes les facultés y organisées, au profit de la Rdc et de l’Afrique tout entière, accent mis sur l’enseignement social de l’Eglise.

C’est donc du nouveau à l’UCC, dans la commune de Limete, en attendant de se doter de ses propres bâtiments à Mont Ngafula, toujours dans la ville de Kinshasa.  En plus des facultés habituelles, quatre nouvelles filières viennent s’y ajouter. Il s’agit des Sciences sociales (ou Sociale générale), l’Informatique de gestion, le Management (MBA) et le Marketing. D’ores et déjà, les inscriptions sont en cours en vue d’une prochaine rentrée académique, la première du genre, bien réussie.

Brève historique

L’IPCM est né de l’initiative du Conseil pontifical Justice et Paix, à l’issue de la 2ème Assemblée spéciale pour l’Afrique du Synode des évêques. C’était autour du thème « l’Eglise en Afrique au service de la réconciliation, la justice et la paix ». Cette institution se promet de dispenser une formation aussi bien permanente des cadres (hommes et femmes de terrain), qu’universitaire institutionnelle en Sciences sociales, à l’instar des autres Instituts supérieurs établis au pays.

Fonctionnant sous le Haut patronage du Conseil pontifical Justice et Paix et l’autorité de la Commission épiscopale nationale du Congo, CENCO,  l’Institut Panafricain Cardinal Martino porte le nom de l’ancien Président du Conseil pontifical Justice et Paix, Renato Raffaele Cardinal Martino, qui a bénit la première pierre, le 3 décembre 2009, sur le site de l’UCC aux environs de la Cité verte, à Mont-Ngafula, dans la périphérie de Kinshasa. Ce premier Institut Panafricain se veut  un « laboratoire de la culture de la paix» destiné à « former tous ceux qui aspirent à la paix en Afrique» et « à promouvoir le bien commun, sans aucune sorte de discrimination », à en croire le cardinal.

 Présentation de l’lPCM

Les sciences sociales regroupent aussi bien l’Economie, le Droit, la Politologie, la Sociologie et l’Anthropologie, la Psychologie, les Communications sociales, l’Education et l’Animation des masses, l’Ethique, etc. Et donc, toutes des disciplines destinées à la formation de tout homme et de tout l’homme africain à avoir une conception exacte et positive de la personne humaine et de sa valeur inestimable, de l’usage des biens, de la coexistence pacifique dans le respect de ce qui est dû à chacun et à la collectivité.

Quant à la nature et au fondement de son enseignement social, l’IPCM se propose, à travers la Licence LMD (Graduat), le Master et 2 (ou Licence), ainsi que des cours de formation permanente des cadres ou de renforcement de capacité, de former des acteurs sociaux de niveau supérieur, dotés, non seulement de la maîtrise de la science et des techniques des Sciences sociales, mais aussi et surtout d’une attention particulière aux préoccupations sociales de leurs contemporains africains.

C’est ainsi que les acteurs sociaux de niveau supérieur sont habilités à œuvrer plus concrètement dans le domaine de l’application du Droit social, de l’Agriculture, de l’Education ainsi que dans le domaine de la Jeunesse et Sports.

Comme à l’UCC,  est d’admis en première Licence (LMD) tout candidat ayant obtenu le diplôme d’Etat ou le diplôme équivalent avec au moins 60%; ou encore tout candidat ayant obtenu le diplôme d’Etat ou le diplôme équivalent avec au moins 55%, moyennant 60% des points au moins en 5ème et 6ème  années secondaires, renseigne le dépliant de  l’IPCM.

(Emmanuel Badibanga)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse