Halte aux attaques ignobles contre le nouveau Premier ministre

Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Comme il fallait s’y attendre, la nomination de l’honorable Samy Badibanga au poste de Premier ministre de la République par le Président Joseph Kabila n’a pas fait que d’heureux. Certains compatriotes mécontents et jaloux ont déversé leur bile noire sur les réseaux sociaux en évoquant la double nationalité du nouveau Premier ministre.

Face à cette campagne odieuse, le Président National de l’Union des Démocrates Socialistes (UDS), M.  Crispin Kabasele Tshimanga, a réagi dans les lignes qui suivent : « Il faut arrêter toutes ces attaques ignobles contre le nouveau Premier ministre Samy Badibanga. La question de la double nationalité fait déjà l’objet d’un moratoire qui n’a jamais été levé.

« Tout en insistant sur la nationalité d’origine en ce qui concerne seulement le Président de la République (voir l’article 72), notre Constitution est restée muette pour les membres du gouvernement central (Premier ministre, Vice-Premier ministre, Ministre d’Etat, Ministre, Ministre Délégué et Vice-ministres), les gouverneurs de province et les membres des exécutifs provinciaux ainsi que les hauts fonctionnaires de l’Etat », dit-il, avant d’ajouter qu’en ce qui concerne le nouveau Premier ministre Samy Badibanga, il ne devrait pas se faire de soucis.

En effet, en déposant sa candidature à la députation nationale, la CENI avait examiné son dossier de candidature et l’avait déclaré recevable conformément aux lois congolaises dont la Constitution. Elu député national dans la circonscription de Mont-Amba dans la ville de Kinshasa, l’honorable Samy Badibanga a siégé pendant au moins cinq ans à l’Assemblée Nationale sans qu’il soit attaqué sur la question de sa double nationalité.

« Le moratoire sur la double nationalité étant toujours en vigueur, cette question de double nationalité est gelée, donc ne se pose pas encore pour le nouveau Premier ministre de la République. Ce moratoire a permis à plusieurs congolais détenteurs d’une nationalité étrangère de siéger dans les institutions nationales et provinciales. Je me garde de citer leurs noms pour ne pas les jeter à la meute comme dirait l’autre ».

« Je me pose encore mille et une questions sur les mobiles de cette campagne sordide contre le nouveau Premier ministre. Ces attaques indignes n’honorent pas leurs auteurs. « Autant l’honorable Samy Badibanga a siégé à l’Assemblée Nationale, autant il a le droit de diriger le gouvernement de la République. Il faut que ces attaques ignobles cessent », insistent-t-ils.

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse