Groupe cher à Fabregas: Polémique autour du départ du chanteur « Vibrator »

par -
0 485
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

*Déjà ce chanteur prépare l’opus « Contremaître »

Toute la commune de Matete, le fief des chanteurs Mbuyulu Fabregas et Vibrator, est en excitation suite au départ inopportun de ce dernier qui vient de quitter le premier cité après une escapade en Angola.

On se souviendra que tout de suite après son retour des Etats-Unis et  l’Europe qui a été sanctionné par l’obtention d’un double disque d’Or pour son opus « Poison/Antidote », le chanteur Fabregas à la tête de son orchestre au grand complet, a entamé une tournée en Angola. Au cours de ce voyage, Fabregas était attendu par des milliers de ses fans pour la présentation de ce disque d’Or. C’était une réussite sur tous les plans. Si bien qu’en un laps de temps seulement, l’artiste a pu encaisser des fortunes.

C’est le moment que choisira un autre musicien congolais de renom que nous nous gardons de citer ici d’entrer dans la danse en cherchant à déstabiliser le groupe cher à Fabregas. Pour l’avoir, il a fallu lui arracher son ténor de pointe nommé « Vibrator ». Ce qui a été fait lorsque ce dernier s’est rendu compte que la prime obtenu pour le voyage de l’Angola ne représentait pas ses attentes d’autant plus que Fabregas, d’après les dires du déstabilisateur, aurait encaissé une forte somme.

Pas content et se croyant être roulé dans la farine, e chanteur « Vibrator » n’a pas demandé mieux que de claquer la porte de l’orchestre qui l’a fait connaître du grand public. Sans désemparer, il est entré au studio pour préparer son disque qui va s’intituler « Contremaître ». Ceci est visible dans la commune de Matete où les banderoles d’annonce de la sortie de cet opus pavoisent tous les lieux stratégiques.

Attendons voir ce qui va se passer entre temps avant de revenir avec d’autres informations.

(Kingunza Kikim Afri)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse