Grève des agents de la DPMER: Un manque à gagner important pour la province du Sud-Kivu

par -
0 249
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Au moins 250.000 dollars américains ne sont pas entrés dans les caisses de l’Etat en province. Ce manque à gagner concernerait seulement les deux semaines du mouvement de grève déclenchée par les agents de la Direction Provinciale de Mobilisation des Recettes (DPMER), qui se sont associés aux autres agents du gouvernement provincial qui revendiquent plus de dix mois impayés. Selon nos sources, la DPMER Sud-Kivu mobiliserait 10 à 15.000 dollars américains par jour auprès des contribuables, indique Gaël Mpoyo, correspondant de la Rtga World dans la province du Sud-Kivu.

A en croire les mêmes sources, les impôts et les taxes ne sont plus recouvrés depuis le déclenchement de cette crève en province. Les impôts peuvent être recouvrés même plus tard, tandis que les taxes qui doivent être payées chaque jour, ne sont pas recouvrées. Ce qui constitue un manque à gagner important pour la province qui a besoin de plus de 500.000 dollars Us pour payer ses agents, y compris ceux de la DPMER et du Corps Provincial des Inspecteurs des Finances (CPIF), a-t-on appris.

Entre-temps, les grévistes poursuivent leur mouvement dans la cour intérieur de l’Assemblée provinciale. Ces derniers ne jurent que sur le payement de la totalité de leurs salaires, pour suspendre le mouvement. Ils ont adressés récemment une lettre au président de la République, pour solliciter son implication personnelle, en vue de trouver solution à cette crise. Les signataires de la lettre demandent notamment au président Joseph Kabila, d’instruire le Vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur et Sécurité, de débloquer le compte bancaire de la province du Sud-Kivu, mais aussi de procéder au payement des redevances minières dues à la province, par la société BANRO.

Sans pour autant critiquer ou condamner l’exercice d’une liberté (moyen de pression), donc la grève, force est de souligner que nombreuses sont les villes à travers le monde qui ne se développe qu’à partir du payement des impôts et taxes. Sachant que la province trouve des moyens suffisants pour prendre en charge les dépenses inhérentes au fonctionnement de la province, ne pas les canaliser dans la caisse provinciale demeure quelque chose qu’il faut condamner.

Loin de nous l’intention de prodiguer des conseils aux grévistes, ils devraient quand même comprendre que pendant qu’ils grèvent, le Gouverneur de province, Marcelin Chissambo est démissionnaire. Et que la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a même sélectionné les candidats qui devront s’affronter dans les jours à venir.

Comme pour dire que logiquement, le mieux serait, pour les grévistes, de suspendre leur mouvement et d’attendre l’installation d’un nouveau Gouverneur. Sinon, toute autre dépense pendant ce temps trouble, risque d’être considérée comme un détournement des deniers publics. Qui va oser le faire, sans énerver le conseiller du chef de l’Etat, le professeur Luzolo Bambi Lessa, en charge de la lutte contre la corruption, le blanchiment des capitaux et la lutte contre le terrorisme ?

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse