Grâce au partenariat REAJEQ et Programme FADOC

par -
0 544
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Masina doté d’un cadre d’échange des jeunes pour le développement

Le 4 janvier dernier, jour de la commémoration des martyrs de l’indépendance de la Rd Congo, a été le moment choisi par le Réseau des associations des jeunes des quartiers populaires (REAJEQ), pour aider la jeunesse de Masina de se doter d’un cadre d’échange. Lequel permettra aux jeunes de tous les quartiers de cette entité à forte concentration populaire, coin reculé de la capitale, à pouvoir discuter sur des problèmes de développement, afin d’en trouver des solutions idoines.

Ce cadre d’échange des jeunes des quartiers de Masina est composé d’un comité dirigeant constitué de six personnes dont une femme, et d’un comité de sages. Le comité va travailler en étroite collaboration avec le REAJEQ. Le réseau REAJEQ, en croire son coordonnateur Jojo Anzibo, poursuit plusieurs objectifs, entre autres celui de promouvoir la participation des jeunes au développement du pays par des actions de promotion de la démocratie, du dialogue social, droits, libertés et obligations des citoyens ; de défendre et promouvoir les droits et intérêts des jeunes filles et garçons ; promouvoir l’autonomisation et l’égalité de chances des jeunes à tous les niveaux ; renforcer leurs capacités selon le besoin ; faire le plaidoyer, etc.

Voilà pourquoi, avant l’installation de ce cadre d’échange, l’équipe du REAJEQ avait d’abord sensibilisé les jeunes de Masina à promouvoir la culture de l’information et les responsabiliser au développement de leurs quartiers ainsi que du pays tout entier. Sous la facilitation de M. Aimé Bakila, un acteur de la société civile de renom, ces jeunes ont échangé autour des questions d’actualité notamment sur les informations culturelles avec les nouvelles primes des artistes ; le dialogue politique en vue, le CHAN, etc.

« Les jeunes doivent prendre conscience parce qu’ils sont l’avenir du pays… L’avenir de la Rdc dépend de la détermination, de l’engagement de ses jeunes, lesquels constituent le fer de lance de son développement », a lancé Aimé Bakila aux jeunes de Masina, les exhortant à voter utile. Il les a invités à d’établir un petit bilan sur le changement observé après les élections de 2006 et 2011, et de dire quelle est la part de responsabilité des jeunes qu’ils sont. Dans le même ordre d’idée, faire le monitoring du processus électoral en Rdc.

Signalons que cette activité organisée par le REAJEQ dans la paroisse Cœur Immaculé de Marie dans le quartier Boba à Masina, a bénéficié de l’appui du programme FADOC (Formation-appui et dynamisation des organisations communautaires à la base) mis en place par le Centre national d’appui au développement et à la participation populaire (CENADEP) pour le renforcement des capacités des acteurs collectifs du changement social.

Ce qui a justifié la présence d’un représentant du programme FADOC, M. Christian Konga. Celui-ci a conféré avec les jeunes de Masina en les conscientisant : « la force du pouvoir, c’est la base. Un autre monde est possible ». Il a sensibilisés les jeunes à davantage s’informer, afin de mieux comprendre les enjeux de l’heure et se préparer à la base.

Par ailleurs, signalons que des petits postes récepteurs radios et d’autres matériels didactiques ont été remis à titre symbolique, aux membres du nouveau comité du cadre d’échange des jeunes qui a été installé à Masina.

(Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse