Grâce au contrôle conjoint des ministères du Budget et de la Fonction publique

par -
0 743
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

De nombreux cas de doublons dans les listings de paie dénichés

Grâce aux contrôles conjoints effectués par les Ministères du Budget et celui de la Fonction publique, il a été identifié de nombreux cas de doublons dans les listings de paie. Cet état des choses impliquerait certaines directions du ministère du Budget, entre autres celle en charge de la paie. Après examen, la Troïka stratégique a exhorté le ministre d’Etat, ministre du Budget à prendre des mesures administratives et disciplinaires, tout en mettant en place des mécanismes rigoureux pour garantir la sincérité des fichiers de paie.

Le Premier ministre Matata Ponyo a présidé, hier lundi 13 avril 2015, de 07 heures 00’ à 07 heures 52’ à l’Hôtel du Gouvernement, la quinzième réunion de l’exercice 2015 consacrée au suivi de la situation économique et financière du pays. C’était en présence du ministre d’Etat, ministre du Budget, le ministre de l’Economie, le Vice-ministre des Finances, le Vice-gouverneur de la Banque centrale du Congo et le Directeur de cabinet du Premier ministre, rapporteur.

Trois points ci-après ont été traités au cours de la réunion : l’évaluation des recommandations de la réunion du lundi 06 avril 2015 ; La synthèse de la situation économique et financière internationale et nationale au 10 avril 2015 et les dossiers spécifiques.

Les propositions de Christine Lagarde

Au niveau international, en prélude aux Assemblées de printemps du FMI et de la Banque mondiale, la Directrice générale du FMI a épinglé le ralentissement de la croissance potentielle dans les économies avancées et émergentes, expliqué notamment par les effets du vieillissement de la population ainsi que la décélération de la croissance du capital et de la productivité. Pour inverser cette tendance, le FMI préconise : l’innovation, par la recherche et le développement, la promotion de l’investissement dans le capital productif, la lutte contre les effets défavorables du vieillissement de la population, l’augmentation des dépenses en infrastructures, et le soutien à la demande au travers de politiques monétaire et budgétaire.

Le marché des matières premières connait de plus en plus des fluctuations divergentes. En effet, après presque deux mois de baisse du cours du cuivre, suivis d’une courte période de stabilité, on a noté, au 09 avril 2015, une légère hausse du prix à la tonne, passant de 6.019,00 USD à 6.050,00 USD, soit 0,52%. Le prix du cobalt s’est maintenu à son niveau d’il y a trois semaines, soit 28.334,25 USD. L’or continue la tendance baissière ; l’once étant passée de 1.195,03 USD à 1.194,65 USD, perdant ainsi 0,03% de sa valeur.

Le secteur pétrolier a connu une hausse des prix du baril sur les deux marchés, après la divergence de la semaine écoulée. Ainsi, à Londres, le baril est passé de 55,10 USD à 56,61 USD (+2,74%). Sur le marché de New York, on a enregistré une hausse de 4,2%, le baril ayant été négocié à 51,70 USD, contre 49,50 USD une semaine auparavant. Les prix des produits céréaliers, au 09 avril 2015, se sont établis à : 10,40 USD (-4,28%) pour le riz; 518,75 USD (-3,26%) pour le blé; et 138,97 USD (-2,20%) pour le maïs.

Au plan national, la semaine sous analyse a vu se consolider la stabilité macroéconomique. Par ailleurs, les projections de la croissance pour l’exercice 2015 la situent à 10,3% sur base des réalisations de deux derniers mois de l’année 2014.

Les principaux indicateurs suivis se sont présentés comme suit : Le taux d’inflation hebdomadaire était à 0,012% (-0,003). En cumul annuel, le taux d’inflation a atteint 0,169%. Les projections du taux d’inflation en annualisé se situent à 0,586% pour un objectif annuel de 3,5%; Le marché de change, au 10 avril 2015, a connu une appréciation de 0,4% du franc congolais par rapport au dollar des Etats-Unis à l’interbancaire, et une variation nulle sur le segment parallèle. En effet, à cette date, le taux de change sur ces marchés respectifs était de 923,98 CDF/USD et de 932,0 CDF/USD au parallèle ; Les réserves internationales, au 09 avril 2015, étaient à 1.675,82 millions USD, couvrant 6,92 semaines d’importations ; Le taux directeur de la Banque Centrale du Congo, au 08 avril 2015, demeure à 2,0%, induisant une marge de positivité de 1,25 point.

Le solde des opérations financières de l’Etat, à fin mars 2015, est excédentaire de 0,95 milliard CDF contre une prévision de 2,09 milliards CDF. Ce solde est consécutif à des recettes de 315,37 milliards CDF et des dépenses de 314,42 milliards CDF. Concernant le mois en cours, au 10, on note également un excédent de 0,61 milliards CDF, provenant des recettes de 49,0 milliards CDF et de dépenses de 48,4 milliards CDF.

Dossiers spécifiques

Au sujet de la situation de la paie, disons que celle du mois d’avril sera lancée dès ce mercredi 15. A cet effet, le titre y relatif a été ordonnancé et transmis à la BCC, pour virements, à partir de ce lundi 13, des crédits nécessaires dans les comptes banques commerciales intervenantes.

Grâce aux contrôles conjoints effectués par le Ministère du Budget et celui de la Fonction publique, il a été identifié de nombreux cas de doublons dans les listings de paie. Cet état des choses impliquerait certaines directions du ministère du Budget, entre autres celle en charge de la paie. Après examen, la Troïka stratégique a exhorté le ministre d’Etat, ministre du Budget à prendre des mesures administratives et disciplinaires, tout en mettant en place des mécanismes rigoureux pour garantir la sincérité des fichiers de paie.

 

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse