Grâce à l’UNPC et au BCNUDH: Des journalistes renforcent leurs capacités en droits de l’homme

par -
0 814
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

L’Union Nationale de Presse Congolaise/section Ville de Kinshasa en collaboration avec le Bureau Conjoint des Nations-Unies aux droits de l’homme (BCNUDH) organise la formation des formateurs axée sur «le journalisme sensible aux droits de l’homme ». Plusieurs modules ont été abordés pendant la première journée où les journalistes, une trentaine, ont bénéficié des explications sur le mandat de la Monusco, et celui du BCNUDH

Ouverte depuis hier mardi 15 décembre 2015, sous les empreintes de Jean-Marie Kassamba, président provincial de l’Union Nationale de Presse du Congo/Kinshasa, ce dernier a remercié le Bureau Conjoint des Nations-Unies aux Droits de l’Homme (BCNUDH) pour avoir accepté de financer et animer ces échanges. En outre, le patron de Télé 50 a remercié les journalistes pour avoir rehaussé de leurs présences à cette rencontre, ainsi, il les a exhorté à être très attentifs, assidus lors du déroulement des travaux. Cette formation se clôturera le jeudi 17 décembre 2015 dans l’enceinte de la Monusco située à Utex Africa).

C’est en ces termes qu’il a sensibilisé les journalistes pour dire l’importance de cette formation : « C’est très important que nous journalistes notamment au niveau de la capitale Kinshasa puissions être sensibilisés autour des notions des droits de l’homme surtout, pendant tout ce processus électoral pour éviter l’amalgame et pour essayer de comprendre lorsqu’il y a atteinte aux droits de l’homme de quelques origines que ce soient, que ce soit du côté du pouvoir, de l’opposition, et de la société civile de telle sorte qu’on puisse encadrer tous les acteurs pour le respect des droits de l’homme puisque ça fait partie des droits fondamentaux inscrits dans notre constitution. Nous sommes des acteurs importants qu’on puisse traiter le problème de droits de l’homme avec sérénité, traiter avec beaucoup de calme de sorte que la profession sorte grandie parce que très souvent on nous utilise nous de la presse pour telle ou telle cause. C’est très important que le BCNUDH et nous même puissions organiser cet atelier en toute liberté avant que le processus commence puisse être sensibilisé ».    

Organisée à l’intention d’une trentaine des journalistes Kinois, ces travaux de 72 heures ont pour objectif général  de développer les connaissances et compétences des journalistes dans le domaine des droits de l’homme et le rôle de ces derniers dans la protection et la promotion des droits de l’homme en général et pendant la période électorale en particulier.

Outre cet objectif, ces assises ont des objectifs spécifiques, notamment, de renforcer les connaissances des journalises sur les questions des droits de l’homme ; rafraichir les connaissances des participants sur les règles déontologiques liées à leur profession. Il en va de même de renforcer leurs connaissances sur les mécanismes nationaux et internationaux de protection des journalistes. Ceci dit, la formation consiste à fournir aux journalistes des conseils et outils d’autoprotection et de protection collective et de renforcer leurs aptitudes en formation des adultes.

Matières prévues à la formation          

Durant ces trois jours, des matières intéressantes sont prévues à cet effet, notamment les droits de l’homme en général, le mandat de la Mission des Nations-Unies au Congo (Monusco) aussi bien pour le Bureau Conjoint des Nations-Unies aux Droits de l’Homme (BCNUDH). Les techniques de préparation d’un programme de formation sur les droits de l’homme ; les mécanismes de protection des journalistes ; le processus électoral et reportage sensible aux droits de l’homme ; déontologie d’autoprotection des journalistes ; déontologie des journalistes ; etc.

Droits de l’homme : une spécificité pour le journaliste

A l’école du journaliste, les notions du droits font parties prenantes des cours dispensées. Cependant, les droits de l’homme constituent une spécificité pour les professionnels des médias. Raison pour laquelle, les participants à cette formation sont et seront en mesure de décrire les différents droits de l’homme et ceux liés aux journalistes. A l’issue de cette formation, les journalistes seront capables d’identifier leurs mécanismes de protection et aussi identifier les problématiques liées aux droits de l’homme lors du processus électoral, de veiller au respect des droits de l’homme lors des réalisations des reportages. Et, enfin, ils vont exceller dans la conception et la mise en œuvre des séances de formation à destination de leurs collègues dans les différentes rédactions respectives etc.

Certes, la tenue de cette session de formation est une bonne opportunité pour les professionnels des médias lors de la période pré- électorale, pendant la campagne électorale et pendant la période post électoral.

Un jeu de question réponse a animé cette première journée où les personnels du BCNUDH ont rencontré les attentes exprimées par les professionnels des médias dans divers domaines touchant les droits de l’homme.

(Pius Romain Rolland)

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse