Grâce à l’Ong COOPI. Maniema: De centaines d’enfants rétablis de la malnutrition

par -
0 980
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La province du Maniema est en proie à la malnutrition d’enfants depuis quelque temps. Sur ses sept territoires, cinq sont affectés par ce fléau. Les territoires de Kailo et de Kabambare sont donc les plus touchés. Heureusement qu’une Ong dénommée COOPI y a installé des centres de traitement de malnutrition. Et, 95 % d’enfants admis dans ces centres nutritionnels en sont sortis guéris, grâce à un programme intensif de cette Ong internationale, rapporte un communiqué de Ocha.

Plus de 3 700 enfants, âgés de 6 mois à 5 ans, sont sortis des centres de traitement de malnutrition des territoires de Kailo et Kabambare, dans la Province du Maniema, au cours des six derniers mois, grâce à un programme intensif de l’ONG internationale COOPI. Ces enfants, représentant 95% de tous ceux qui y avaient été admis, ont ainsi été guéris de la malnutrition, un fléau qui ravage cette province enclavée, jadis considérée comme un des principaux greniers de la RDC.

Ce programme, dont l’objectif principal était de contribuer à réduire les décès liés à la malnutrition aigüe sévère (MAS), a aussi permis de former plus de 100 agents et personnels sanitaires et 144 relais communautaires sur la prise en charge intégrée de la malnutrition aigüe (PCIMA). Ces formations avaient pour but de voir pérenniser les acquis de cette intervention qui est loin de résoudre durablement la crise nutritionnelle devenue endémique dans cette partie du territoire congolais.

Ampleur et causes de la malnutrition au Maniema

La malnutrition touche cinq territoires sur les sept que compte la Province du Maniema. Selon la dernière enquête nutritionnelle menée par le Programme national de nutrition (PRONANUT), les taux de prévalence de la malnutrition aigüe globale (MAG) et de la malnutrition aigüe sévère (MAS) chez les enfants de moins de cinq ans sont au-dessus des seuils d’alerte respectifs de 10 et 2.

Les territoires de Kailo et de Kabambare sont les plus affectés avec les taux de malnutrition aigüe sévère au-dessus du seuil d’intervention d’urgence. Selon PRONANUT, les causes de la malnutrition aiguë chez les enfants et les femmes sont multiples: insécurité alimentaire due à la forte baisse de la production vivrière, maraîchère et animale; faiblesse du 3 pouvoir d’achat de la population liée à la grande pauvreté ; mauvaises pratiques de l’alimentation du nourrisson et jeune enfant; et propension à privilégier les activités minières aux travaux champêtres.

L’ombre de la rechute continue de planer

Malgré le succès enregistré par ce projet, les risques de rechute pour les enfants guéris sont très élevés. Sur les 31 aires de santé des territoires de Kailo et de Kabambare, seulement 20 ont été couvertes dans le cadre de ce projet, excluant ainsi onze autres aires de santé n’ayant enregistré que des cas de la malnutrition aigüe modérée (MAM).

A défaut d’une sensibilisation conséquente, il y a non seulement le risque de voir la rechute des enfants guéris, mais aussi et surtout de voir les enfants devenir sévèrement malnutris. Ce passage est déjà à la base du dépassement du nombre d’enfants pris en charge dans des unités de traitement ambulatoire.

Ce projet touche à sa fin alors que pointe à l’horizon la période de soudure allant de juillet à janvier. Avec le désengagement des nutritionnistes et autres conseillers sociaux pris en charge par le projet, le suivi régulier des enfants malnutris posera problème et exposera ces derniers aux risques de rechute.

Enfin, la multiplicité des causes de la malnutrition dans ces deux territoires commande la mise en place d’une réponse multisectorielle – nutrition, sécurité alimentaire, eau, hygiène et assainissement, etc. – pour résoudre de manière durable le problème. Il faut en plus une communication soutenue pour changer certaines pratiques et mentalités qui aggravent une situation nutritionnelle déjà critique.

(L’Avenir/Ocha)

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse