Grâce à l’appui de la BAD: CoP-Rdc : Vers la validation du rapport de la performance de la feuille de route Afrik4R

par -
0 243
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Durant trois jours, soit du 25 au 27 septembre 2017, les membres  de la Communauté congolaise de pratiques de gestion axée sur les résultats de développement (CoP-Rdc) vont valider la performance enregistrée dans le processus de mise en œuvre de la feuille de route, qui comporte plusieurs étapes déjà franchies. Cette activité à caractère technique sera suivie dans quelques jours d’un volet éminemment important, impliquant les acteurs et décideurs politiques. Malgré son contenu déjà fourni, ce rapport a besoin d’être enrichi par des représentants de toutes les structures des parties prenantes qui n’ont pas participé à son élaboration. Voilà pourquoi le représentant du ministre d’Etat en charge du Plan a exhorté à l’analyse en profondeur et à faire des suggestions constructives en vue d’ériger une fondation solide de l’œuvre commune de bonnes et meilleures pratiques de la gestion axée sur les résultats de développement en Rdc.

Cet atelier ouvert hier par le représentant du ministre d’Etat en charge du Plan, se situe dans la continuité de la mise en œuvre du plan d’actions de la feuille de route du programme Afrik4R, qui vise la promotion de l’intégration régionale en Afrique, grâce à une approche de la gestion des finances publiques intégrant les principes et pratiques de la gestion axée sur les résultats de développement.

S’adressant aux participants, Louis Mbonga, l’envoyé spécial de Modeste Bahati Lukwebo a indiqué que ce rapport à analyser et à valider rassemble des informations détaillées des enquêtes approfondies réalisées sur base d’un questionnaire auprès de fonctionnaires, de la société civile et du secteur privé. Il dresse un bilan exhaustif sur les bonnes pratiques en ce qui concerne les 6 piliers de la gestion axée sur les résultats de développement tant au niveau national que de l’intégration régionale.

Il montre également et en particulier sous forme de graphique, le niveau de mise en œuvre opérationnelle de ces 6 piliers de la GRD dans les institutions et ministères du pays et permet à tout un chacun de se rendre compte des problèmes auxquels sont confrontés régulièrement les demandeurs des services auprès des prestataires publics. Raison pour laquelle a demandé à la CoP-Rdc de mener ce travail de validation du rapport de la performance de la feuille de route Afrik4R avec célérité et tout le sérieux requis, afin de soumettre à la validation politique dès ce jeudi 27 septembre 2017, le document final validé de la performance à la fin de ces assises.

Des résultats attendus au niveau régional

De son côté, M. Joseph Nkoy, point focal national, a expliqué que l’événement de ce jour s’inscrit dans la droite ligne des objectifs assignés par la Communauté africaine de pratiques de gestion axée sur les résultats de développement, visant à contribuer à la transformation du continent, moyennant la gestion axée sur les résultats de développement, en tant que mode de gestion du changement. La Rdc, en sa qualité de membre de cette initiative, s’est dotée des plateformes de sa communauté, à l’effet de renforcer les capacités des membres en matière de la GRD, rapprocher les décideurs politiques des expériences partagées en GRD, créer des synergies entre Etats africains autour des programmes d’intégration économique régionale, devant conduire au lancement de la Zone de libre-échange continentale à la fin de cette année 2017, influencer les processus politiques clés pour atteindre les résultats escomptés, à travers les plaidoyers, les contrôles parlementaires et les dialogues permanents des parties prenantes et instaurer la culture de prise de décision fondée sur la performance.

Tout en réitérant l’appui de la BAD à la communauté, M. Donatien Kouassi, point focal de la BAD, a rappelé que c’est depuis l’année dernière qu’il a été lancé une série d’activités à l’initiative de la Communauté africaine de pratiques (AfCoP), section Rdc, dans le cadre du programme phare « l’Afrique pour les résultats ». Il s’agissait en premier lieu de former des experts nationaux et de renforcer leurs capacités en méthodes de gestion plus efficaces pour des changements rapides et qualitatifs, dans leur environnement économique et social. Ensuite, il fallait mettre en œuvre des actions bien identifiées comportant des défis adaptatifs, et atteindre les résultats escomptés dans un délai de 100 jours. « Grâce à vos contributions et à tous et plus particulièrement des participants aux différents ateliers, toutes ces activités ont été menées à bien », reconnait-il.

Soulignons qu’au cours de ces trois jours, les thématiques qui seront évaluées ont un lien avec la gestion axée sur les résultats de développement, et portent sur les 6 piliers majeurs pour le développement de la Rdc et se situent au cœur des débats en matière de la bonne gouvernance. Il s’agit de la planification axée sur les résultats, la budgétisation axée sur les résultats, la capacité institutionnelle à fournir des biens et services, du suivi et évaluation, système d’information et capacité statistique ; du leadership, de la redevabilité et du partenariat.

(Jean-Marie Nkambua)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse