Grâce à la vigilance et clairvoyance de Henri Thomas Lokondo Yoka, Equateur : la Ceni suspend l’élection partielle

par -
0 293
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Dans une de nos précédentes éditions, Henri Thomas  Lokondo fustigeait  la décision de la Commission Electorale Nationale Indépendante, reprenant  les provinces  dans lesquelles l’élection des gouverneurs et des vice-gouverneurs devraient  être organisées. Election dit partielle, notamment dans la province d’origine du député national élu de Mbandaka.

A ce sujet,  la décision de la Ceni violerait celle du gouvernement de la République, signée par le Vice-premier ministre, ministre de l’Intérieur qui ne reprenait pas l’Equateur, étant donné que le poste n’était pas vacant à la tête de l’exécutif de la province. Très actif malgré ses vacances parlementaires, Henri Thomas Lokondo veille sur toutes les questions qui relèvent non seulement de sa province, mais également de la République Démocratique du Congo. Actif sur la scène politique, il a décelé cette erreur administrative qui a lavé non seulement l’image du bureau de la Ceni, mais également de la République, au cas où  la Commission Electorale Nationale Indépendante organiserait l’élection dans cette province. C’est la preuve de la Décision, n°053/CENI/BUR/17 du 19 Août 2017 portant suspension de l’élection partielle du vice-gouverneur de l’Equateur, par laquelle la Ceni à travers la lettre  n°25/CAB/VPM/MINITERSEC/538/2017 du 14 juillet 2017, évoquée par le député national Henri Thomas Lokondo, signée par le Vice-premier ministre, ministre de l’Intérieur que la plénière de la Ceni  a revu sa décision de suspendre l’élection partielle dans cette province, étant donné que la lettre dont a fait allusion l’élu de Mbandaka ne reprenait pas sa province.

Cette suspension bien que motivée par Henri Thomas Lokondo à travers notre article paru dans l’un de nos éditions du début de la semaine dernière, le Bureau de la Ceni a considéré qu’en date du 28 juillet 2017, le Vice-gouverneur de l’Equateur notifié à la Ceni, l’Arrêt de la Cour Constitutionnelle rendu sous R.Const 443/2017 le 31 mai 2017, lequel a déclaré que la motion de défiance adoptée par l’Assemblée provinciale de l’Equateur contre le vice-gouverneur de cette province, viole les articles 19, alinéa 3, et 61 point 5 de la Constitution et qu’elle est, en conséquence, nulle de plein droit.

Cependant, après débat et délibération en Assemblée Plénière du bureau de la Ceni, cette dernière a pris la décision d’annulée l’article 2 de sa décision du 02 Août 2017 en suspendant en ce qui concerne l’élection du vice-gouverneur de la province de l’Equateur. La décision enjoint tous les membres du bureau, en charge de l’inscription des candidats et du déroulement du scrutin ainsi que le Secrétaire Exécutif National, en ce qui le concerne de l’exécution de la décision, sous la signature de Corneille Nangaa, président de la Ceni.

C’est le lieu de saluer la clairvoyance, la promptitude et perspicacité de l’honorable Henri Thomas Lokondo qui, comme le gardien de la Tour de Garde, veille sur les intérêts communs, non seulement de sa province, mais également de la République, en tant qu’élu national. De même qu’il est prolifique à l’Assemblée nationale à travers ses interventions, Henri Thomas Lokondo Yoka reste cet homme d’Etat dont la République se souviendra longtemps.

(Pius Romain Rolland )

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse