Grâce à la vigilance et au professionnalisme des services: Un complot contre Ramazani Shadary déjoué

En République démocratique du Congo, il existe bel et bien un réseau des arnaqueurs très actifs dans les réseaux sociaux opérant à l’étranger avec des relais en République Démocratique du Congo, en général, à Kinshasa en particulier. Avec l’évolution des logiciels de montage vidéo, les adversaires politiques recourent à des réseaux mafieux des arnaqueurs pour nuire à l’honorabilité des piliers du régime en place en Rdc. Concernant le Vice-premier ministre et ministre de l’Intérieur et Sécurité, Emmanuel Ramazani Shadary, est une âme pétrie de noblesse, intègre et travailleur compétent, connu comme tel depuis des lustres. Depuis son avènement au Ministère de l’Intérieur, au bout d’une année, il a engrangé maintes victoires pour la République, dans son secteur, qui ne peuvent qu’attirer la jalousie de ceux qui croyaient se cacher, mais aujourd’hui démasqués.

« Ce que la nuit cache, le jour le révèle », dit un adage. C’est désormais connu et les enregistrements sonores servant de pièce de conviction sont disponibles. Il existe bel et bien un réseau des arnaqueurs très actifs dans les réseaux sociaux opérant à l’étranger avec des relais en République Démocratique du Congo, en général, à Kinshasa en particulier.

Très clairement, ce réseaux mafieux, est au service des intérêts politiciens dont l’unique but est de nuire à la réputation et à l’honorabilité de certains piliers du régime en place. Malheureusement pour ces arnaqueurs et leurs sponsors dans la sphère politique déjà identifiés, le choix est mal tombé sur la personne du Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur et Sécurité, Emmanuel Ramazani Shadary, En effet,  le mardi 26 Décembre 2017, alors que le feuilleton Shé Okitundu n’avait pas encore fini de faire le buzz sur la toile, une autre Fake news (Fausses nouvelles) était en train d’être préparé dans un laboratoire canadien.

Le même jour, un membre du cabinet du VPM Ramazani reçoit un coup de file du Canada au numéro 0016134002720. C’est un congolais vivant au Canada qui appelle et dit: «Nous disposons d’une vidéo compromettante de votre chef Ramazani Shadary, d’une durée de trois minutes, filmée dans son bureau. Si nous balançons ça sur les réseaux sociaux, c’est fini pour lui. Alors, j’ai préféré vous alerter». A la question de savoir ce qu’il faut pour ne pas diffuser la vidéo et de quelle nature est-elle, l’arnaqueur répond: « Je vous mets en vidéo conférence avec la personne qui détient la vidéo et qui se trouve à Kinshasa ». Ce qui a été fait et les services aguerris du VPM ont pris soin d’enregistrer la conversation. Ces enregistrements sonores sont là.

Aussi curieux que ce la puisse paraitre, l’autre arnaqueur un certain Patric non autrement identifié qui est à Kinshasa (On le suppose), confirme en lingala détenir la vidéo compromettante contre le VPM  Shadary et exige 50.000 dollars pour ne pas la diffuser sur la toile. Pour lui tendre le piège, le collaborateur du VPM qui était avec deux autres témoins pendant la causerie enregistrée lui demande de lui envoyer d’abord un extrait de la vidéo pour se faire une idée. L’arnaqueur qui se trouverait à Kinshasa propose la discussion du prix initial. Après, il exige 25.000 dollars et enfin il demande entre 5.000 et 3.000 dollars pour donner une séquence de la vidéo en promettant une commission à son interlocuteur, au cas où tout marchait bien. Chose que les collaborateurs du VPM ont catégoriquement refusé de faire, ayant compris qu’il s’agissait d’un montage grossier et de mauvais gout à des fins d’escroquerie et de manipulation politicienne. Car, 24 heures avant, un politicien avait annoncé sur les réseaux sociaux la diffusion d’une  vidéo compromettante contre le VPM Shadary.

Ne pas négliger la menace

Au  regard de ce qui précède, l’opinion devra comprendre qu’avec l’évolution des logiciels de montage vidéo, les adversaires politiques recourent à des réseaux mafieux des arnaqueurs pour nuire à l’honorabilité des piliers du régime en place en Rdc, pour le cas de figure.

Tenez, le VPM, Ramazani Shadary est une âme pétrie de noblesse, intègre et travailleur compétent, connu comme tel depuis des lustres. Depuis son avènement au Ministère de l’intérieur, au bout d’une année, il a engrangé maintes victoires pour la République, dans son secteur, qui ne peuvent qu’attirer la jalousie de ceux qui croyaient se cacher, mais aujourd’hui démasqués.

De l’extinction de la milice terroriste Kamwuina Nsapu au Kasaï, que les sponsors voulaient voir renverser le régime de Kabila à Kinshasa, à la fin du conflit Pygmées-Bantou dans le Tanganyika, en passant par l’exemption des visas pour les détenteurs congolais et sud-africains des passeports diplomatiques et l’admission de la RDC au groupe d’action contre le terrorisme et le blanchiment d’argent (GABAC- CEMAC), pour ne citer que cela, il y a lieu de comprendre le sens du complot que tentent  d’ourdir les détracteurs du n°1 de l’intérieur, via les arnaqueurs inexpérimentés.

Complot, hélas, déjoué grâce à la vigilance de ses services, qui dénoncent à haute voix ces réseaux à la recherche de l’argent sale, qu’ils n’obtiendront jamais de Ramazani Shadary, qui n’a rien à se reprocher à tous égards.

Il n’est pas n’importe qui pour se laisser faire. Oui, « Ce que la nuit cache, le jour le révèle ». Ses services ont déjà mis à la disposition du public les enregistrements sonores des arnaqueurs regroupés dans un réseau actif à l’étranger avec des relais à Kinshasa recherche de l’argent, y compris dans la sphère politique.

L’on apprend aussi que les mêmes arnaqueurs viseraient aussi le président de l’Assemblée nationale, l’honorable Aubin Minaku Ndjalandjoko. Raison pour laquelle cette situation ne devrait pas être négligée, mais prise au sérieux afin de mettre hors d’état de nuire quiconque s’illustre dans le sabotage des efforts consentis, pour le bien du pays.

L’Avenir

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse