Gouvernement Tshiblala: Guy Mikulu, investi par le Parlement et par les chefs coutumiers

par -
0 358
Le Ministre Guy Mikulu, sur le boulevard Triomphal, quelques minutes avant son investiture. Ph/ Kikim
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le mardi 16 mai 2017, a eu lieu au Palais du Peuple, l’investiture du Gouvernement d’union nationale conduit par le Premier Ministre Bruno Tshibala.

Dans la foulée, parmi les ministres, Guy Mikulu Pombo en charge des Affaires Coutumières. Accompagné par une foule immense des militants de son part, ARC, et ainsi que de plus d’une centaine de Chefs coutumiers venus pour l’accompagner devant l’autel. Ce carnaval s’est déroulé sur le boulevard Triomphal et s’est arrêté à l’entrée principale de l’Hémicycle. Cela a suffi pour démontrer que sur la fiche que c’est le tout premier ministre des Affaires Coutumières qui a été ainsi escorté par de nombreux Chefs coutumiers le jour de son investiture et c’est une excellent note qui requiert de la confiance entre l’investi et de ceux pour qui, en premier, il occupe.

La jeunesse de l’Alliance pour le Renouveau du Congo, ARC, aux côtés du « Club des Jeunes Stratèges, Compagnons de Guy Mikulu » ne sont pas restés en laisse. Au contraire, comme un seul homme, elle s’est levée pour donner une autre coloration à cette expression carnavalesque et c’était simplement beau à voir.

Après l’investiture, les mêmes personnes (Chefs coutumiers et la jeunesse de l’ARC) ont, une fois de plus raccompagné le Ministre des Affaires Coutumières jusque dans sa voiture.

Saisissant la balle au bond et sachant que le Ministère des Affaires Coutumières est appelé à gérer plusieurs conflits récurrents dans le secteur, les Chef-Coutumiers par la voix de leur porte-parole ont déclaré que : « Guy Mikulu Pombo était l’oiseau rare que ce ministère recherchait depuis des lustres. Aujourd’hui qu’il a retrouvé l’homme qu’il fallait, il ne doute nullement que les coutumes ancestrales vont reconquérir leur pouvoir longtemps bafoué par les décideurs qui ne lui accordent pas le crédit tant souhaité pour évoluer ». Il conclut en félicitant le Chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange, pour le bon choix qu’il vient d’opérer en nommant Guy Mikulu Pombo à ce poste où il compte relever de nombreux défis dont,  entre autres,  d’abondants problèmes de succession et d’occupation illégales des terres qui font papoter. A cela, il faudra ajouter l’épineuse situation sécuritaire qui doit être une priorité pour le développement des communautés rurales.

De son évolution

Né à Bonga-Yasa, dans le Territoire de Bulungu, au Kwilu, diplômé en mécanique générale de l’Institut Technique Professionnel, ITPK de Kikwit, Guy Mikulu Pombo est licencié en électricité de la Faculté de Polytechnique de l’Université de Kinshasa (UNIKIN).

Ancien coordonnateur des étudiants de l’UNIKIN, il embrasse petitement la vie politique en qualité de responsable du Patrimoine et Réhabilitation des Infrastructures, membre de la Commission de gestion du transport des étudiants au sein du Comité de Pouvoir Populaire (CPP).

Elu en 2016 comme député National de la circonscription électorale de Bulungu dans l’ex-province du Bandundu, Huy Mikulu Pombo a d’abord occupé le poste de Ministre de la Formation Professionnelle, Métiers et Artisanats dans le Gouvernement précédent avant d’être nommé aujourd’hui Ministre des Affaires Coutumières dans la gouvernement Tshibala.

Possédant un cursus élogieux, le patron des Affaires Coutumières, a aussi, incontestablement, le soutien de la jeunesse de l’Alliance pour le Renouveau du Congo, ARC, -parti au sein duquel il est membre du présidium- qui ne cesse de l’accompagner dans toutes ses actions en faveur du gouvernement.

(Kingunza Kikim Afri   )

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse