Gouvernement Tshibala:Qui entre, qui sort et qui reste…?

Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Après moult tractations, consultations et arbitrages, le gouvernement Tshibala est enfin connu. Sa longue attente était sur le point de lasser certains observateurs vu le temps pris pour sa composition. Contrairement à la tradition qui veut que certaines grandes décisions soient lues dans le 20h de la Rtnc, c’ est en début d’ après-midi de ce mardi que l’ ordonnance nommant les 58 oiseaux rares a été rendue public  sur la télévision d’ État.

Avec trois vice-premiers ministres, neuf ministres d’ État, trente-six ministres et onze vice-ministres, le gouvernement Tshibala, voulu une équipe  de consensus prend en compte les résolutions de l’ accord du 31 décembre et son annexe, signé tout récemment.

Comme on pouvez bien s’ y attendre, des entrées, des départs  et des permutations y sont enregistrés mais les poids lourds gardent leurs postes. Aucun des vice-premiers ministres de Samy Badibanga n’ a bougé d’ un pouce. Shadary, She Okitundu et Makila ont tous été reconduits à l’ intérieur, aux affaires étrangères et aux transports.

Gardent aussi leurs postes, Lambert Mende aux médias,MBikayi à l’ Esu, Michel Bongongo à la fonction publique, Henry Yav aux finances, Azarias Ruberwa à la décentralisation, Ntambwe Mwamba à la justice, Martin Kabwelulu aux mines, Pierre Kangudia au budget et Atama Tabe à la défense.  Au plan, Jean Lucien Mbussa laisse son poste à Modeste Bahati qui devient ministre d’ Etat alors le président de CDR se voit lui affecter au commerce extérieur.

Plusieurs autres têtes ont rejoint l’ équipe. A signaler l’ entrée remarquable des opposants Tshisekedistes, Jean Pierre Lisanga Bonganga et Joseph Kapika, tous ministres d’ État chargés respectivement de l’ économie et des relations avec le parlement. Emery Okundji signe également son entrée. Le jeune frère de Joseph Olenghankoy s’ occupera des postes, télécommunications et nouvelles technologies de l’ information et de la communication.

Quelques ténors du rassemblement aile -Kasavubu font également partie de l’ équipe Tshibala 1. Il s’ agit notamment de Lumeya Dumalegi aux affaires foncières, Ingele Ifoto à l’ énergie, Freddy Kita à la coopération internationale et le professeur Tshibala Kalala, désigné ministre délégué auprès du 1er ministre.

Coté départs, Martine Bukasa du développement rural, Pierre Anatole Matusila et Willy Mishiki de l’ énergie, Yves Kisombe vice- ministre aux affaires étrangères et Clément Kanku de la coopération régionale quittent la barque. Le gouvernement Tshibala ne compte que six femmes seulement.

Jean Pierre Kayembe

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse