Gestion des contentieux électoraux: Corneille Nangaa clôture le séminaire de renforcement des capacités des magistrats

par -
0 1378
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Du 06 au 11 juillet 2018, le somptueux cadre de l’Hôtel PULLMAN a accueilli 80 cadres de la magistrature dont 67 Hauts Magistrats et 13 greffiers ainsi que des experts de la Commission Electorale Nationale Indépendante pour un séminaire de renforcement des capacités en perspective de la gestion des contentieux électoraux.

Durant ces cinq jours, les Hauts Magistrats et greffiers participants à ce séminaire ont acquis, avec le concours des facilitateurs de la CENI, du projet PACEC/PNUD, de l’Association du Barreau Américain et de Freedom House, des connaissances requises non seulement pour assumer leurs fonctions dans le règlement du contentieux électoral, mais aussi pour former dans ce domaine les autres collègues magistrats et greffiers de leurs ressorts respectifs.

Dans son mot de clôture, le Président de la CENI, Corneille Nangaa s’est réjoui de la qualité des interventions ainsi que des échanges enrichissants qui ont caractérisé les travaux en plénière et en atelier : “Nous sommes d’autant plus satisfaits que les recommandations formulées par les participants sont pertinentes et ont pour effet, entre autres, de permettre la nécessaire collaboration entre l’Administration électorale et les juridictions chargées des contentieux électoraux, et proposer des solutions de nature à permettre une gestion efficiente des contentieux électoraux. En liminaire de l’Atelier, différentes préoccupations auxquelles la CENI et le pouvoir judiciaire sont confrontées, avaient été soulevées avec le souhait de voir les participants en faire l’objet de leurs réflexions en vue de solutions adéquates”.

Tout comme à l’ouverture, le mot de clôture de ce séminaire de renforcement des capacités des magistrats et greffiers a été prononcé par le Président de la Cour Constitutionnelle et Président du Conseil supérieur de la Magistrature, Lwamba Bindu Benoit.

Le Président de la Cour Constitutionnelle et Président du Conseil supérieur de la Magistrature a insisté sur la crédibilité des élections qui : ‘’passe aussi et surtout par la gestion adéquate du contentieux électoral à travers les acteurs de la justice qui doivent être compétents et bien formés dans ce domaine. C’est dans ce cadre que le Conseil Supérieur de la Magistrature, se conformant aux prescrits des articles 4 et 88 de la Loi organique N°06/020 du 10 octobre 2006 portant statut des magistrats, n’a pas hésité à initier ce séminaire en collaboration avec la CENI et l’appui des partenaires”.

Notons par ailleurs que cette cérémonie de clôture a connu la participation de l’ensemble des membres de la Plénière de la CENI.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse