Gestion de l’information électorale: La CENI et le CIEL forment les journalistes de Kananga

par -
0 96
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

En prévision du lancement des opérations d’identification et d’enrôlement des électeurs dans la province du Kasaï Central, une quarantaine de journalistes de Kananga ont participé samedi 5 et dimanche 6 août 2017 à un atelier de formation sur la gestion de l’information électorale, organisé par la CENI, avec l’appui technique et financier du PNUD.
Après la cérémonie d’ouverture, les travaux de l’atelier ont commencé en présence du ministre provincial de l’Information et Médias, M. Jean-Claude Mupompa, accompagné de sa collègue, Mme le Ministre Provincial, Innocente Bakasanseka, du Secrétaire Exécutif Provincial de la CENI du Kasaï Central, Joseph Mputu, du Directeur National du Centre d’Informations Elections (CIEL), Désiré Baere.

Le cadre organisationnel de l’atelier a été présenté par M. Désiré Baere qui, par la même occasion a défini les objectifs poursuivis par l’atelier et a informé les participants que le Centre d’Informations Electorales (CIEL) est une structure d’appui communicationnel devant accompagner la CENI au cours du processus électoral. A cette fin, il a spécifié que cet atelier qui vient après celui organisé à Kinshasa, constitue un cadre de formation et de sensibilisation des professionnels des médias.

En prenant à son tour la parole pour ouvrir l’atelier, le ministre Provincial de l’Information et des Médias a mis en exergue les paramètres et les préalables à accomplir par les différentes parties prenantes pour faire réussir le processus électoral en RDC. L’orateur a aussi apprécié la valeur de cette rencontre de formation et de sensibilisation au bénéfice des professionnels des médias du Kasaï Central afin que ces opérateurs de la communication se mettent à la hauteur d’assumer leurs responsabilités au cours du processus électoral.

Enfin, le ministre Provincial a exhorté les participants à demeurer assidus et attentifs avant de déclarer, ouverts les travaux de l’atelier. Les participants ont notamment été informés des étapes du processus électoral, des outils légaux en matière électorale, de la régulation en période électorale et de la participation politique de la femme ainsi que du code de bonne conduite des journalistes en période électorale.
Selon M. Désiré Baere, Directeur du Centre d’informations électorales (CIEL), coorganisateur de la dite formation, l’un des objectifs de l’atelier était d’accroître le niveau de conscience des journalistes dans la responsabilité qu’ont les médias à accompagner la CENI dans la conduite du processus électoral. La question du genre a été évoquée. La représentante de l’ONU Femmes à cet atelier, Catherine Odimba, a insisté sur le rôle des médias dans la participation des femmes au processus électoral ainsi l’éclosion des ambitions des femmes dans la gestion de la chose publique.
Pour elle, les médias doivent étudier et proposer les meilleurs moyens d’inciter les femmes à prendre part au processus électoral. Au cours de cet atelier de deux jours, les participants ont également été formés sur les droits de l’homme liés aux élections. Le représentant du bureau conjoint des droits de l’homme de l’ONU à Kananga a souligné les exigences liées au travail de la presse pendant le processus électoral.
Pour sa part, le chef de bureau de la Monusco à Kananga a salué la tenue de cet échange. Selon Charles Frisby, la mission onusienne s’engage à fournir un appui sécuritaire et logistique à la Ceni et aux médias. « La Monusco s’engage à contribuer à la sécurité des sites impliqués en étroite collaboration et liaison avec les autorités. La Monusco s’engage à fournir un appui logistique pour la CENI, y compris les médias en ce qui concerne les reportages nécessaires du processus électoral. La Monusco s’engage à accompagner la CENI y compris la communauté des médias pour un déroulement d’un processus électoral avec intégrité et transparence ».
Les participants ont formulé des recommandations à la fin de l’atelier. A la CENI, ils demandent notamment le renforcement du cadre de concertation avec les médias. Au gouvernement, ils réclament la sécurisation de toutes les parties prenantes au processus électoral.

De leur côté, les journalistes se sont engagés à accompagner le processus électoral en respectant les textes qui régissent la profession et à éviter le comportement qui peut compromettre ce processus. Enfin, le ministre provincial de la communication présent à ces assises a remercié les participants et les organisateurs.

(JMNK/CENI)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse